La Reine des neiges : plus près du conte que du film

La Reine des neiges et le temps des Fêtes semblent faits pour aller ensemble. Ça tombe bien, la production québécoise passe en ville cette semaine pour ajouter un supplément de magie au Noël des petits.
Un conseil à retenir toutefois : ne vous attendez pas à revoir pour la Xe fois l'histoire de La Reine des neiges comme vous l'avez connue au cinéma. 
« Ce n'est pas une adaptation du film. Nous ne sommes pas affiliés à Disney », précise Maryse Fortin Dupuis, productrice déléguée chez Tohu-Bohu Productions, à l'origine de la pièce québécoise.
On y reconnaîtra davantage le conte original de Hans Christian Andersen publié en 1844. « Mais on l'a modifié, explique Mme Fortin­ Dupuis. Pour que ce soit plus drôle, moins épeurant, plus court, plus familial et sans connotation religieuse. Certains personnages ont disparu et de nouveaux se sont ajoutés. »
Exemple : il y aura la Reine bien sûr, personnage incontournable du récit, mais pas d'Olaf à l'horizon, ce dernier ne faisant pas partie du célèbre conte d'Andersen.
Ce « théâtre musical interactif et coloré » promet plutôt aux spectateurs une nouvelle aventure et de nouvelles chansons, explique la productrice. « Je dis aux parents de s'attendre à quelque chose de différent du film. »
Selon elle, ce divertissement familial s'adresse aux enfants de 2 à 10 ans. Les tout-petits sont happés par l'ambiance, se lèvent et dansent spontanément, fait-elle remarquer, alors que les plus vieux s'intéressent davantage à l'histoire, en saisissant tout son sens.
L'histoire 
Dans La Reine des neiges, on fait la connaissance de Gerda et Kay, deux enfants sauvés par la vieille Oma alors qu'ils étaient bébés, et élevés ensemble comme frère et soeur. Lorsque Kay croise la route des méchants Horib et Fiasko, le gentil garçon est victime d'un mauvais sort qui le rend inamical. Pour ne pas que sa précieuse Gerda le voie dans cet état, il quitte le nid familial et est recueilli par la Reine des neiges. Pendant ce temps, Gerda part à la recherche de Kay, rencontrant sur son passage toutes sortes de personnages colorés.
Sept comédiens/chanteurs/danseurs professionnels montent sur scène pour interpréter les 12 personnages­ de la production. 
Avec son thème hivernal, La Reine des neiges est présentée depuis le 12 novembre au Québec­, mais poursuivra sa tournée jusqu'en mai prochain. Une version anglophone est également­ offerte.
« On aime se développer dans les régions, pas seulement dans les grandes villes. On amène la magie directement chez les gens », laisse entendre Mme Fortin Dupuis.
Ce musical promet donc un voyage d'une heure trente - avec entracte - au pays de l'hiver, « au coeur d'un monde enchanté rempli de chansons, de danse, de rires, d'émotions et de surprises ».
« Dans le milieu du spectacle pour enfants, la compagnie Tohu-Bohu Productions est reconnue, affirme la dame. Dans La Reine des neiges, il y a beaucoup de changements de costumes et le décor a la forme d'un grand livre dont les pages se tournent au fil de l'histoire. »
Et une fois sortis du grand livre, les personnages iront même à la rencontre des enfants après le spectacle...
Envie d'y aller ?
Quand : le mardi 27 décembre à 15h
Où : Palace de Granby
Billetterie : www.palacedegranby.com ou 450 375-2262