François Bergeron, dit l’artiste à la craie, s’arrêtera à Granby, Saint-Césaire, Sainte-Cécile-de-Milton et Cowansville avec son conte de Noël, La p’tite boîte à souliers.

La p’tite boîte à souliers: un conte de Noël illustré en direct

Dans la panoplie d’activités proposées pour se mettre dans l’ambiance des Fêtes, le spectacle de François Bergeron sait certainement se démarquer. Celui qu’on surnomme « l’artiste à la craie » propose un tout nouveau conte de Noël, qu’il illustre en direct à la craie, vous l’aurez deviné, sur une immense toile de 17 pieds de large !

« J’amène l’art de la craie à son maximum ! », lance l’artiste de Stanstead.

Un simple visionnement de quelques vidéos dans lesquels il est à l’œuvre permet de constater l’étendue de son talent, qui voyage depuis plus de 20 ans au Québec, mais également dans d’autres provinces du Canada, aux États-Unis — à Time Square, notamment —, ainsi qu’en Europe et même à Beyrouth, au Liban.

« Au début, je faisais beaucoup d’écoles, de prisons, de foyers pour personnes âgées, raconte-t-il. Puis, j’ai amené mon concept à quelque chose de plus fini, plus professionnel, à plus grand déploiement pour la première fois avec mon spectacle Le Chef d’Œuvre, qui raconte l’épisode où Jésus calme la tempête sur le lac de Tibériade. »

Nul désir de convertir ou de propager la parole de Dieu derrière ce spectacle à caractère religieux, se défend celui qui a donné plus de 3000 représentations. « J’aime seulement prendre des aspects intangibles de la vie et, grâce à des histoires, les amener à quelque chose de palpable, dit-il. Dans Le Chef d’Œuvre, par exemple, le message qui ressort dit simplement ‘‘inquiète-toi pas du lendemain, fais confiance’’ ; dans mon nouveau spectacle, on retourne au vrai sens de Noël... la paix, la joie, l’amour... »

Émotions et nostalgie

Intitulée La p’tite boîte à souliers, sa nouvelle création scénique raconte l’histoire d’Emma, une grand-maman qui tombe sur une vieille boîte de chaussures en fouillant dans son grenier. Les trésors qu’elle contient réveilleront en elle beaucoup de souvenirs de son enfance, et l’inciteront à se questionner sur le véritable sens de Noël, explique François Bergeron.

« À travers mon histoire et mes dessins, les spectateurs passeront par toute une gamme d’émotions, qu’ils aient 7 ou 77 ans. Il y aura certainement une petite pointe de nostalgie chez plusieurs », avertit-il.

Sa tournée de 32 dates a débuté en novembre au Nouveau-Brunswick. Au Québec, elle s’est notamment arrêtée à Roxton Pond la semaine dernière, et sera de passage à Granby, Saint-Césaire, Sainte-Cécile-de-Milton et Cowansville, pour ne nommer que les villes de la région.

Pour certaines représentations, notamment celle de Granby, l’artiste-conteur sera accompagné en musique par son fidèle pianiste, François Morin. Fait particulier : celui-ci n’a jamais vu, en maintes années de collaboration, une seule des toiles de son acolyte puisqu’il est aveugle ! « Mais il me complète à merveille », précise-t-il.

Question de « semer de la joie et mettre véritablement les gens dans l’esprit de Noël », le papa de cinq enfants offre tous ses spectacles gratuitement moyennant une contribution volontaire. Les places étant toutefois limitées, il est préférable de réserver ses billets au www.artistealacraie.ca.

M. Bergeron précise par ailleurs que le coffret livre-DVD de son conte, paru en novembre dernier aux Éditions Exit, sera également en vente sur place.