Madonna lors d'un séjour au Malawi, en 2014

La justice du Malawi autorise Madonna à adopter des jumelles

La pop-star américaine Madonna a été autorisée mardi par la justice du Malawi à adopter des jumelles dans ce pays d'Afrique australe où elle avait déjà adopté un garçon en 2006 et une fille en 2009, a-t-on appris de source judiciaire.
«Je peux confirmer que Madonna a obtenu le droit d'adopter deux enfants», a indiqué l'AFP Mlenga Mvula, porte-parole du tribunal de Lilongwe, en précisant qu'il s'agit de jumelles âgées de quatre ans, Esther et Stella.
Selon M. Mvula, les deux enfants viennent du même orphelinat que David Banda, le garçon adopté en 2006 par la chanteuse, dans la ville de Mchinji (centre-ouest).
Après David Banda, elle avait adopté en 2009 une petite fille, Mercy James, toujours au Malawi où elle a créé il y a onze ans une fondation qui aide notamment les orphelins du pays.
Fin janvier, alors que la justice avait annoncé étudier une demande de Madonna, la chanteuse avait démenti tout projet d'adoption, assurant s'être simplement rendue au Malawi pour s'occuper de sa fondation «Raising Malawi».
Ses séjours réguliers dans ce petit pays pauvre d'Afrique australe ont parfois été le sujet de controverses.
En 2013 notamment, la présidente d'alors Joyce Banda lui avait reproché de se comporter avec les autorités en terrain conquis, de réclamer un traitement de VIP injustifié et de se vanter exagérément de sa générosité envers le Malawi.
Mais depuis le départ de Mme Banda en 2014, les relations de la star avec le nouveau président Peter Mutharika sont meilleures, ce dernier ayant affirmé que son gouvernement serait «toujours reconnaissant pour la passion de Madonna pour le pays».