Même si elle a gardé la même authenticité qu’on a découverte sur la scène du FICG il y a deux ans, Samuele affirme que son show va encore «une coche plus loin».
Même si elle a gardé la même authenticité qu’on a découverte sur la scène du FICG il y a deux ans, Samuele affirme que son show va encore «une coche plus loin».

La grosse année de Samuele

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Il y a un an presque jour pour jour, Samuele lançait Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent, son premier album. Depuis, elle a joué pas mal et est allée à la rencontre de son public grandissant aux quatre coins de la province, comme de l’autre côté de «la grosse flaque» — comprendre ici qu’elle s’est rendue en France, où elle a passé tout le mois de mars. Bref, une belle grosse dernière année, où elle a aussi récolté au passage deux nominations au dernier gala de l’ADISQ dans les catégories Révélation et Album alternatif de l’année.