Le directeur général du FICG, Pierre Fortier

La finale du FICG aura lieu en milieu de semaine

Exceptionnellement cette année, la grande finale du Festival international de la chanson de Granby aura lieu en plein cœur de semaine, le mercredi 22 août. Un chambardement d’horaire attribuable à la venue, tout aussi exceptionnelle, de l’Orchestre symphonique de Montréal.

Ces dernières années, le Festival tenait la finale de son concours le vendredi soir. Pour cette 50e édition, il a fallu que l’équipe s’ajuste. « La seule date où on pouvait avoir l’OSM, c’était le jeudi 23 août. Il aurait donc fallu vider la scène pour accueillir l’orchestre, remonter la scène pour le concours et replacer tout ça pour la finale. Ça aurait coûté beaucoup trop cher, explique le patron du Festival, Pierre Fortier. Mais ce n’est pas une habitude qu’on va créer. »

Aussitôt le lauréat consacré et les prix remis, le mercredi, les techniciens du FICG s’activeront donc pour préparer l’arrivée de la grande visite.

« Après la finale, l’équipe technique travaille toute la nuit ; le lendemain, on installe tout, avec les lutrins, les chaises, les lumières, et on ajuste l’éclairage et le son. »

Pour recevoir les 55 musiciens, les 20 choristes de l’école de chant Cantabile et les sept interprètes invitées — Isabelle Boulay, Fabienne Thibeault, Marie Denise Pelletier, Luce Dufault, Safia Nolin, Joanie Roussel et Émie Champagne —, il a même fallu louer le sous-sol de l’église Sainte-Famille, à deux pas du Palace.

Plus qu’une finale
Pierre Fortier est convaincu que de présenter la finale un mercredi n’aura pas d’influence sur l’achalandage. « Jusqu’à maintenant, on a vendu autant de billets qu’à l’habitude. C’est généralement plein à 95 % ce soir-là. »

« De toute façon, il faut prendre le Festival dans son entité, ajoute-t-il. C’est n’est pas juste un soir de concours, c’est l’ensemble qui compte. On souhaite avoir du monde qui assiste au Festival et qui voit plusieurs spectacles. La finale met un terme au concours, mais ça ne met pas un terme aux festivités du 50e. »

La fête se poursuivra en effet le jeudi, le vendredi, le samedi et le dimanche, notamment à travers les grands spectacles gratuits au parc Daniel-Johnson. « En fait, cet horaire laisse toute la place aux spectacles extérieurs. »