Accompagnée d’une dizaine de danseurs de l’école Tendanse, Sydney Lallier a clos le spectacle avec une interprétation du tube «Lose Yourself» de Eminem.

La fin d’une aventure pour Sydney Lallier

Près de 700 personnes étaient réunies au Palace de Granby, dimanche après-midi, pour le spectacle de fin de session de l’École de musique Olivier­ Chagnon. Récente gagnante de La Voix Junior, la Granbyenne Sydney­ Lallier a clos le tout avec une performance­ dynamique.

Accompagnée d’une dizaine de danseurs de l’école Tendanse, la rappeuse a de nouveau interprété le tube Lose Yourself de l’icône du rap Eminem, la pièce qui lui avait permis de se distinguer en finale de la populaire émission.

Bien que les dernières semaines aient été éreintantes, Sydney tenait à participer à cet événement de fin d’année. « Je suis contente d’être ici. C’est un peu mon remerciement pour Olivier (Chagnon) », a mentionné l’artiste de 11 ans.

Une généreuse ovation a suivi la performance de Sydney, qui a une fois de plus constaté l’affection qu’éprouve le public de la région à son endroit. 

Orienté vers le jazz et les chansons de Noël, le spectacle rassemblait une trentaine d’élèves âgés de 5 à 74 ans. Olivier Chagnon souligne que la présence de Sydney a certainement attiré de nombreux fans, offrant du même coup une meilleure visibilité à plusieurs talents locaux. « C’est pour ça qu’on a décidé qu’elle ferait le spectacle », a confirmé son professeur. 

Sur scène au Centre Bell

Samedi soir, les 85 participants de l’édition 2017 de La Voix Junior sont montés sur la scène du Centre Bell, devant une foule estimée à 10 500 spectateurs. Ce spectacle marquait donc la fin d’une aventure. 

« Ça a bien été. J’étais un peu triste parce que c’était la dernière fois qu’on allait se voir. C’était le dernier show. Mais c’était vraiment le fun », a commenté Sydney Lallier. 

Comme elle l’avait fait au Centre Vidéotron la semaine précédente, la rappeuse a offert trois pièces en solo, en plus de participer à plusieurs numéros collectifs. 

Hormis quelques entrevues, la jeune Granbyenne indique ne pas avoir de projet devant elle à court terme. « Je pense que ce sera bon, pour une enfant de 11 ans, de se reposer un peu », a fait valoir Olivier­ Chagnon.