Lauréate des Francouvertes l'an dernier, La Famille Ouellette offre une proposition «très pop dans sa structure, et orchestrale dans sa forme, parce qu'appuyée par les cordes, les cuivres et des harmonies vocales très présentes».

La Famille Ouellette: frères de musique

Un an presque jour pour jour après avoir été sacrée lauréate des 20es Francouvertes, La Famille Ouellette est prête à prendre d'assaut les salles de spectacles du Québec. Le sextuor a travaillé fort durant la dernière année, lui qui n'avait aucune chanson d'écrite avant son inscription au populaire concours-vitrine.
« Disons qu'on a vécu beaucoup sous la pression de devoir créer du nouveau matériel au cours des 12 derniers mois », reconnaît au bout du fil Christian David, l'un des six membres du groupe électro-pop-rock.
Lui et ses acolytes - dont aucun, étrangement, ne porte le nom de Ouellette - avaient composé trois chansons pour s'inscrire aux Francouvertes, puis trois autres pour atteindre les 25 minutes de show requises pour leurs performances au concours. En remportant la grande finale, ils ont dû passer en seconde vitesse de création afin d'avoir du matériel pour monter un spectacle d'une heure qu'ils allaient présenter un peu partout dans différents festivals. « Cette année, on s'est retrouvés dans la même situation puisqu'on nous demande maintenant des spectacles d'une heure et demie », raconte Christian David. Jean-Sébastien Houle, David Lagacé­, Simon Beaudoin, Antoine Drolet-Dumonlin et Christian Renaud complètent les rangs de la formation.
Pour la petite histoire, sachez que les six acolytes partagent un 14 1/2 (oui, ça existe !) dans le quartier Villeray à Montréal, qu'ils sont tous musiciens professionnels depuis une dizaine d'années et qu'ils étaient habitués à faire de la musique ensemble dans différents contextes - films, publicités, télévision, spectacles d'humour, etc. Ce n'est qu'en novembre 2015 qu'ils ont décidé de se regrouper autour de leur propre projet commun : de là est née La Famille Ouellette, dont la proposition se veut « très pop dans sa structure, et orchestrale dans sa forme, parce qu'appuyée par les cordes, les cuivres et des harmonies vocales très présentes », indique Christian David.
C'est du sérieux
Bien qu'ils s'amusent allègrement à bouffonner sur scène entre leurs tounes - ils vont même jusqu'à distribuer de la sauce à spaghetti et de la limonade dans la foule ! -, les gars assurent que leur musique est très sérieuse. « La Famille Ouellette­, c'est pas une blague. On est des frères, on veut avoir du fun et aussi faire passer un bon moment aux gens. Mais on ne prend rien à la légère, et je pense que c'est ce qui fait qu'on est rendus où on est aujourd'hui. On a passé des heures inimaginables à travailler sur notre musique. Et c'est aujourd'hui que ça se passe. Les choses avancent rapidement. »
À l'automne dernier, le groupe s'est d'ailleurs rendu au Studio B-12, à Valcourt, pour enregistrer du matériel en vue d'un album. Tout ce qu'on connaît d'eux des Francouvertes - Tout ce vacarme, Ce ne sont que des mots et Jogging, notamment -, se retrouvent sur le disque, confirme Christian David, mentionnant que l'enregistrement tire à sa fin et qu'ils entameront sous peu l'étape du mixage.
Aucune maison de disque ne fait pour l'instant partie de l'équation, mais des choses se parlent, laisse entendre le musicien. « On vise une sortie pour la fin de l'automne », ajoute-t-il.
En attendant cette galette, c'est en spectacle qu'on peut les voir un peu partout dans la province. Les « vrais faux frères » seront notamment de passage à Farnham­ vendredi prochain. « On a beaucoup de nouveau matériel à présenter, des chansons toutes fraîches qui ont été créées dernièrement, et on est à installer une mise en scène qui offrira un voyage complet aux gens qui vont venir nous voir », indique Christian David.
Envie d'y aller ?
Quand: le vendredi 5 mai à 20h
Où: au Marché de la Station gourmande de Farnham
Billets: www.ville.farnham.qc.ca/farnhamenculture