De gauche à droite : Marie-Maude Secours, directrice du service de la culture, du tourisme et du patrimoine à la Ville de Cowansville ; Andréanne Samson, coordonnatrice du Marché public de la Station Gourmande de Farnham ; Caroline Rosetti, conseillère municipale de Saint-Armand ; Christine Rossignol, agente de développement culturel de Bromont ; Ève Sano-Gélinas, responsable de la programmation du Centre d’art de Dunham ; Éric Tremblay, coordonnateur vie culturelle et communautaire de la Ville de Farnham ; ainsi que les artistes Yollande Brouillard et Ako Millette qui présenteront leur oeuvre commune La multitude de nos silences à la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand de Cowansville.

Journées de la culture: un bel éventail de propositions

Brome-Missisquoi trempera dans un véritable bouillon de culture, les 28, 29 et 30 septembre prochain, lors des traditionnelles Journées de la culture annuelles. Pas moins d’une quarantaine d’activités seront proposées aux amateurs d’art sous toutes ses formes, dont la moitié d’entre elles à Bromont seulement.

« Les Journées de la culture ont toujours fait partie de la tradition à Bromont depuis de nombreuses années. En plus, c’est le seul événement provincial à saveur culturel ; ça vaut vraiment la peine d’être souligné », en mentionné Christine Rossignol, agente de développement culturel, en marge du point de presse commun des différentes municipalités qui se tenait à Farnham mercredi matin.

Il serait trop long et fastidieux d’énumérer tout ce qui a été présenté, mais pour vous donner un avant-goût, sachez que la Ville de Bromont s’est particulièrement collée au thème national de cette année, à savoir les mots, dans la plupart de ses activités.

Jardin de mots, micro ouvert, jeu de scrabble géant, heure du conte, cadavre exquis, foire du livre, rencontre avec l’auteure Michèle Plomer et atelier de poésie sur toile seront entre autres à l’agenda dans divers lieux de la ville — le Centre culturel St-John, la bibliothèque municipale et scolaire, le presbytère de l’église Saint-François-Xavier et le parc John-Savage.

À noter que l’œuvre d’art de Gilbert Poissant qui sera érigée au nouveau Campus Germain-Désourdy sera inaugurée durant ces journées, le dimanche 30 septembre à 14 h 15 plus précisément.

À Cowansville, c’est sans doute l’atelier de graffitis numériques qui retiendra l’attention. « Ça se fait vraiment avec des canettes sur les murs de la bibliothèque, mais sous forme de projection numérique qu’on peut effacer après », a expliqué Marie-Maude Secours, directrice du service de la culture, du tourisme et du patrimoine. Pour mieux comprendre, il faudra y participer, ça a l’air !

Mentionnons également que le Circuit court sur les arts, qui propose des portes ouvertes de différentes galeries, revient pour une quatrième année.

Encore plus
À Farnham, l’exposition du Club photo PixelArt, l’atelier de musique en plein air pour les enfants et l’heure du conte à la bibliothèque municipale seront à l’horaire, tandis qu’à Dunham le public sera convié à la création d’une œuvre visuelle collective, à un spectacle à saveur africaine grâce à la chorale Lumière des Nations et à un atelier de mosaïque.

Un tout nouveau repère d’artistes gagnera par ailleurs à être connu. Le café/atelier/boutique Le Havre Distortionné, situé en plein cœur de la rue Principale, se veut « un lieu de création unique où marionnettes et lutins vous accueilleront », promet-on.

Sutton, finalement, proposera d’expérimenter diverses facettes artistiques, notamment en jouant le rôle de codirecteur artistique du nouvel album à venir de Domlebo, ancien batteur du groupe Les Cowboys Fringants, qui fera découvrir ses dernières créations et demandera au public de voter pour ses préférées au parc D’Arts et de rêves, où il sera en résidence.

La liste exhaustive des activités offertes durant les Journées de la culture, on visite le journeesdelaculture.qc.ca.