«A Leap of Faith est un album grand public dont je suis très fière. Je pense que c’est mon meilleur à ce jour, car j’ai poussé mon côté artistique encore plus loin», confie la harpiste Isabeau Corriveau à propos de son nouveau «bébé».

Isabeau Corriveau: corps et âme dans la musique

A Leap of Faith. Un acte de foi. C’est ce que la musicienne Isabeau Corriveau a choisi de faire en mettant au monde son nouvel album. Et c’est aussi le (juste) titre qu’elle lui a attribué.

« C’était clair que c’était ce que je voulais faire. Je me suis lancée dans le vide en faisant confiance à la vie », confie la harpiste/flûtiste au sujet de A Leap of Faith, dont le prélancement aura lieu ce samedi 28 septembre à l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, avant d’être présenté à Toronto en octobre, puis à Washington en novembre. 

Dans ce quatrième opus, dont elle rêvait depuis un moment sans jamais avoir l’occasion de s’y mettre, Isabeau Corriveau a mis tout son cœur et son talent. « Je suis une personne terre-à-terre, mais c’est bon de rêver dans la vie et d’avoir des projets », fait-elle remarquer.

On se rappelle que l’an dernier, la jeune femme avait organisé un concert-bénéfice pour financer une partie des 30 000 $ qui lui étaient nécessaires pour enregistrer cet album de musique celtique aux accents contemporains. Mais ce n’est pas seule qu’Isabeau souhaitait vivre l’aventure. Elle voulait s’entourer des tisseurs de rêves, sept musiciens de haut niveau qui embrasseraient sa musique et sa vision. Ce qui fut fait.

Tout ce beau monde s’est donc réuni durant quatre jours, dans le froid polaire de janvier dernier, à l’érablière Brunelle à Bromont pour une intense session d’enregistrement. « Pourquoi l’érablière ? Parce qu’elle appartient à la famille de mon conjoint, que l’endroit était libre l’hiver et qu’avec son plafond cathédrale et son revêtement de bois, la résonnance était bonne pour nos instruments », explique la Bromontoise. 

« On a vidé la salle, on s’est mis en cercle au milieu et on a enregistré tout le monde ensemble. »

Résultat : A Leap of Faith compte onze pièces soigneusement choisies par la musicienne, puis arrangées de concert avec Caroline St-Louis et Stephan Rich, tous deux membres des tisseurs de rêves. 

Et grâce aux univers variés de chacun des musiciens — classique, baroque, populaire, sud-américain — et à la diversité des instruments — la harpe, bien sûr à l’avant-plan, mais aussi les guitares, les percussions, le violon, le violoncelle, le bodrhàn, le vibraphone et la flûte —, Isabeau a pu teinter son album d’une touche unique. « Ces différents horizons lui ont donné de la saveur, car chacun a apporté son petit plus. D’autant plus que le celtique est un peu comme le jazz : on peut ajouter des sections, s’amuser, jouer avec la rythmique. »

En voix

Pour ajouter de la couleur à l’ensemble, des voix s’élèvent également ici et là à travers la musique. Celle de Caroline St-Louis et aussi celle d’Isabeau, qu’on peut entendre sur trois pièces. Une première pour la harpiste, qui avait une envie irrésistible d’explorer davantage et surtout de rejoindre les gens.

« Le celtique est une musique plus accessible, très vivante, et aussi très touchante. A Leap of Faith est un album grand public dont je suis très fière. Je pense que c’est mon meilleur à ce jour, car j’ai poussé mon côté artistique encore plus loin. Les voix, les superbes arrangements, l’échange entre les musiciens... tout ça donne un résultat très riche », laisse-t-elle entendre.

Pour combler les audiophiles, A Leap of Faith est d’ailleurs offert en version vinyle. « L’enregistrement a été fait en fonction de cela, comme si c’était en concert. On peut vraiment ressentir la musique. »

Pas étonnant qu’Isabeau Corriveau- ait de grandes ambitions pour ce nouvel album, qu’elle qualifie de « sans frontière ». En décembre, grâce à un contact dans le milieu, elle pourrait bien aller le présenter en Chine. Et ailleurs dans le monde, si l’occasion se présente. 

Car comme dirait la belle dame, « la musique existe pour être créée, partagée, s’exprimer, s’évader, toucher, communiquer et perdurer ». 

La version numérique de l’album sera disponible sur le site web de l’artiste à isabeaucorriveau.com.


LANCEMENT À GRANBY

Les mélomanes de la région pourront découvrir A Leap of Faith en personne, le samedi 16 novembre à 20h à l’église Immaculée-Conception de Granby. Pour l’occasion, Isabeau Corriveau sera accompagnée de six de ses tisseurs de rêves.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le spectacle permettra d’amasser des fonds pour l’organisme Trouve ta place, dont la mission est d’aider les gens de tous âges à socialiser et à développer une passion pour les arts de la scène. 

Les billets, offerts au coût de 60 $, incluent un exemplaire de l’album. Ces billets sont disponibles au Palace de Granby ou à www.ovation.qc.ca.