Sur cette photo, tirée de l'exposition Genius Loci: quelques révélations esthétiques du photographe Alexandre Cv, on voit un corridor et une terrasse d’une unité d’habitation au coucher de soleil de Ciudad Nuclear, Cuba, 2015.

Gros week-end dans les galeries d’art

Les amateurs d’arts visuels auront l’embarras du choix, ce week-end. Pas moins de cinq vernissages auront lieu dans les différentes galeries de la région. Voici un rapide survol de ce qui vous sera présenté.

« Un paysage n’est jamais neutre, mais bien le fruit d’une construction socioculturelle. » En se basant sur cette prémisse, le photographe Alexandre Cv a bâti son exposition Genius Loci : quelques révélations esthétiques, qui sera présentée à la galerie Arts Sutton jusqu’au 8 juillet. Celle-ci est composée d’une vingtaine d’œuvres créées sur une dizaine de sites différents, dont des hôtels de luxe polynésiens abandonnés, une ville nucléaire cubaine inachevée, l’hippodrome de Montréal à l’aube de sa démolition ou encore un dépôt de boues rouges dans le nord du Québec. « Depuis une décennie, j’ai visité une centaine de lieux à travers le monde ; des sites en attente, en transition, qui ne servent à rien. Et chaque fois, j’ai le même questionnement : quelle est la valeur esthétique, émotive et politique des paysages créés à partir de ces sites ambigus ? », se demande l’artiste autodidacte. Le vernissage a lieu ce dimanche 3 juin de 14 h à 16 h. 

Si vous avez prévu aller faire votre tour à La Clé des Champs de Dunham en fin de semaine, ne manquez pas de faire un détour par la galerie Equus, située dans l’ancienne église méthodiste voisine du restaurant La Bodega, pour voir l’exposition chevaline de la cavalière et artiste peintre Emmanuelle Bressan. Sherbrookoise d’origine, elle connaît aussi bien le monde équestre que celui des arts puisque son grand-père était un cavalier professionnel italien, son père, un musicien, et sa mère, une artiste-peintre. « L’effet de sa démarche se veut poétique, voire romantique, puisant son essence à même le rêve, l’espoir et la détermination du cavalier, mais surtout la splendeur et l’envergure de l’animal, qui dans la complicité des échanges, offre un spectaculaire don de soi », dit-on. L’exposition se tiendra jusqu’au 3 juillet. Le vernissage a lieu le samedi 2 juin dès 16 h.

Boréart accueille en juin non pas un ni deux, mais trois artistes avec l’exposition Matières 3 fois. Le Sherbrookois Sylvain Leblanc, à travers les techniques mixtes, utilise la transparence, s’appuyant sur une gestuelle spontanée et la superposition de couleurs pures. La Magogoise Chrystine Audet travaille pour sa part la céramique, tandis que Michel Bornais, également de Magog, sculpte la pierre, largement inspiré par les arts premiers, l’art tribal, l’archéologie, l’histoire antique et la nature. Leur exposition se déroule jusqu’au 1er juillet, et le vernissage se tient ce dimanche 3 juin de 13 h à 16 h.

Ils sont tous deux originaires de France, mais résident en Estrie depuis plusieurs années. Ils s’unissent pour une première exposition en duo, et c’est au Centre culturel France-Arbour qu’ils la présentent. Conjuguant l’art figuratif contemporain et l’art abstrait, François Haguier et Marie Montiel proposent Réalités contiguës, un croisement entre leurs deux univers créatifs où paysages flous aux formes dépouillées font échos à de magnifiques portraits de femmes. L’exposition est présentée jusqu’au 23 juin, et le vernissage se tient ce dimanche 3 juin dès 14 h.

Le Suttonais Jocelyn Guilbaut manie la cire comme un maître. Grâce à des techniques uniques comme les aplats, les rides, les motifs et les mouvements de la cire, il crée des compositions originales qui vous seront présentées dans son exposition Artefact jusqu’au 24 juin à la galerie Arts Sutton. En 2015, il nous avait présenté une série de portraits d’animaux, cette fois, il s’attarde sur les « phénomènes d’origine humaine, artificielle, intervenant dans l’étude de faits naturels ; produits de l’art ou de l’industrie humaine » nommés artefacts. Le vernissage a lieu ce samedi 2 juin à 14 h.