Le festival de musique l’Underground espère égaler ou dépasser l’assistance de l’an dernier, évaluée à 1375 personnes.

Festival l’Underground: relax et survolté

« Prépare tes tympans. » C’est ainsi que les organisateurs du festival de musique l’Underground de Waterloo interpellent le public sur les réseaux sociaux. Les amateurs de musique punk, rock et metal qui se rendront à la plage municipale vendredi et samedi en auront manifestement plein les oreilles.

La grande nouveauté pour la quatrième année est d’ailleurs cette deuxième journée que les promoteurs ont ajoutée à la programmation. 

« C’est la première fois qu’on le tient sur deux jours. On voulait faire grossir le Festival, alors on s’est dit qu’on allait débourser un peu plus pour ajouter de bons groupes le vendredi », explique l’un des fondateurs de l’Underground, Alex St-Martin, qui produit maintenant l’événement avec Jessika Lemay et Noémie Denicourt.

« Ce sont des groupes de qualité qui vont attirer des fidèles et des curieux », ajoute-t-il en qualifiant l’ambiance de « relaxe le jour et survoltée le soir ». « C’est très festif et convivial. »

Cela laisse donc plus de temps aux festivaliers pour multiplier les découvertes. Cinq formations monteront sur scène le
12 juillet de 18 h à 23 h, tandis que 12 groupes se succèderont au micro entre midi et 23 h le
13 juillet.

Si la plupart des noms sont peu familiers au commun des mortels, certains comme Obliterate et Death Note Silence pourraient sonner une cloche aux amateurs du genre. Mais la tête d’affiche du Festival, c’est Get The Shot, indique Alex St-Martin. 

« C’est un groupe québécois moins commercial, mais bien connu dans le milieu hardcore. Ils ont offert environ 500 spectacles dans une trentaine de pays. On est content de les avoir, car ça répond à une forte demande des amateurs. Disons qu’il y a un bon hype autour d’eux... »

Et pour la première fois, tous les groupes annoncés seront de la partie, sans exception. « Tout va bien. Tout le monde sera là. C’est la première année que ça arrive et c’est l’fun ! » se réjouit M. St-Martin.

L’un des organisateurs de l’événement, Alex St-Martin

Gratuit et familial

Rappelons que l’entrée sur le site est gratuite. Et que l’Underground se veut familial, quoi qu’on puisse penser. « Vous seriez surpris ! Il y a des aînés et des enfants qui assistent aux spectacles. Il y a d’ailleurs des installations et des jeux pour les petits. »

En fait, si le soleil s’invite aussi, Alex St-Martin est convaincu qu’il pourra égaler ou dépasser les 1375 personnes qui ont foulé le parc l’an dernier. 

Pour accommoder les festivaliers, l’offre alimentaire sera notamment assurée par le camion de rue Luv Shack, et un service de bar sera offert sur place. 

De plus, ceux qui souhaitent faire du camping à proximité peuvent aller sur le lien http ://tiny.cc/mxoq7y pour emprunter le bout de terrain d’un résidant du coin pour y passer la nuit.