Festival de la chanson: une finale qui promet d’en mettre plein la vue

La Voix de l’Est vous présente aujourd’hui les cinq groupes ou artistes qui monteront sur la scène du Palace ce soir pour la grande finale du Festival. Voici un petit aperçu de qui ils sont...

LE.PANDA

Âge : 29

Ville : Québec

Chansons présentées : Le fleuve, Jennifer, Relax

Style : « Un mélange de soul, de reggae, de R’n’B et de jazz » 

Ton expérience au Festival en quelques mots : « C’est une bonne incursion dans le milieu de la chanson. C’est la première fois que je travaille avec un metteur en scène et un directeur musical. J’ai toujours eu de la misère à me faire dire quoi faire, mais eux, je leur fais confiance! Ça m’apporte de l’expérience et une belle visibilité. »

À quoi doit-on s’attendre comme prestation finale : « Il n’y aura pas de différences majeures avec ma prestation de demi-finale. Je veux surtout que ça ait l’air de moi, que ce soit authentique. Je garde l’essence de mon personnage. »

Comment te décris-tu comme artiste : « C’est un peu comme une recette de gâteau : je suis multi-instrumentiste, je suis auteur-compositeur-interprète et je suis musicien de rue. En fait, je suis la somme de tout ça. Et comme artiste, je suis à l’aise sur scène. »

CLASSE MODE

Âge : Daryl a 43 ans - Data a 42 ans

Ville : Longueuil

Chansons présentées : Fashionistaire, Computer Love, L’amour est un jeu

Style : Pop électro des années 80

Votre expérience au Festival en quelques mots : «Ce sont des rencontres fantastiques avec des artistes et des membres de la production. C’est aussi beaucoup d’apprentissage... On a maintenant des outils pour aller chercher des informations, s’entourer des bonnes personnes et faire des bons choix. Le Festival est un cadeau tombé du ciel. C’est illuminant!» 

À quoi doit-on s’attendre comme prestation finale : «L’important pour nous, c’est le côté spectacle. Les gens ne seront pas déçus. On veut qu’ils se souviennent de nous. On souhaite que ceux qui ont assisté à notre prestation en demi-finale n’aient vu que le brouillon. Là, ce sera plus peaufiné, plus assuré.»

Comment vous décrivez-vous comme artistes : «On est un peu space, mais surtout multidisciplinaires : on peut chanter, danser, écrire et faire nos chorégraphies. On est deux artistes ouverts à apprendre plein de choses. Deux gars travaillants et très fonceurs... et deux personnages hyper sympathiques!»

GUILLAUME BORDEL

Âge : 31 ans

Ville : Montréal

Style : Grunge

Chansons présentées : Blue Ribbon, Changer le décor, Au soleil

Ton expérience au Festival en quelques mots : «C’est beaucoup d’émotions. J’ai appris à gérer mon stress, parce que franchement, c’est une des affaires les plus stressantes de ma carrière! Je me suis fait ici des amis comme jamais. Humainement, ç’a cliqué avec plusieurs personnes.»

À quoi doit-on s’attendre comme prestation finale : «J’ai modifié mes entre-tounes; il y aura des surprises. Je vais garder la même prestation, mais en essayant de faire mieux qu’en demi-finale. Je suis maintenant beaucoup plus à l’aise avec mes chansons; je vais avoir plus d’assurance sur scène.» 

Comment te décris-tu comme artiste : «Moi, je vis mon art 365 jours par année. C’est ma vie depuis que j’ai décidé de faire ça, à huit ans. Mon projet est toujours dans ma tête, J’y pense tout le temps. Le nom Bordel? C’est quand j’étudiais à l’École nationale de la chanson, à Granby. C’est parti d’une blague qui est restée. Parce que je suis un bordel organisé!»

LAURENCE & LES POLYGONES

Âge : 29

Ville : Québec

Style : Électro

Chansons présentées : Astronaute, Perdre le Nord, Jéricho

Ton expérience au Festival en quelques mots : «J’ai habité à Granby durant mon année à l’École de la chanson. C’est comme un retour à la maison. Je suis comme dans un cocon créatif chez ma soeur...  Au Festival, on se fait des contacts, on crée des amitiés, on vit plein de belles choses. Et de pouvoir travailler avec des musiciens de qualité comme ceux du house band, c’est toute une chance.»

À quoi doit-on s’attendre comme prestation finale : «Je veux d’abord qu’elle me ressemble. J’ai le bonheur facile! Je veux que les spectateurs voient les deux côtés de ma personnalité : intense et douce à la fois. J’ai ajouté de petites choses musicalement. Je vais en donner un petit peu plus vendredi soir.»

Comment te décris-tu comme artiste : «Je suis une personne vulnérable, qui s’en sert comme force. Je suis beaucoup dans ma tête. C’est comme une tempête tranquille... Je suis plus pianiste que guitariste, et ça influence mes compositions. Je travaille beaucoup à l’ordinateur et j’ai réussi à créer toute seule mon univers.»

LA CROISÉE D'ANTAN

Âge : David Lefrançois, 24 ans, Granby / Jordan Bélanger, 18 ans, Victoriaville /
Anthony Vacchio, 22 ans, Saint-Georges-de-Beauce

Style : Néo-trad

Chansons présentées : Jamais de l’eau entre les repas, Le carillon, Le vieux d’la vieille

Votre expérience au Festival en quelques mots : «Ce sont des rencontres avec les autres artistes, ce sont des contacts avec des gens du milieu, et c’est aussi un bel apprentissage autant du côté musical que du côté gestion.»  

À quoi doit-on s’attendre comme prestation finale : «On veut donner une impression de professionnels établis. On aimerait aussi que le public ressente de la joie et qu’il se lève comme lors de la demi-finale. Sinon, on a changé quelques petits trucs, comme l’ajout d’une intro pour que ça coule mieux, et même quelques petits détails vestimentaires. On veut aussi établir un meilleur contact visuel avec le public.»  

Comment vous décrivez-vous comme artiste : «On est un jeune groupe dynamique; le terme qui nous colle un peu, c’est power trio. On est surprenants aussi, car souvent, quand les gens viennent nous voir, ils ne s’attendent pas à ça. On représente un renouveau dans le trad. Ça reste du trad au niveau du format, mais au final, c’est vraiment différent de ce que les gens connaissent.» 

Aujourd’hui, au Festival

AU PALACE DE GRANBY À 19H30

Grande finale

AU PARC DANIEL-JOHNSON (gratuit)

17h : Erwan Pinard

18h : Laurence Castera

19h : Choses Sauvages

20h : Spectacle Musique de notre monde

22h : Philippe Brach

À L'ÉGLISE ST-GEORGES

Vitrines Solotech à partir de 13h30

Laurence Castera, YAO, Archibald, Kuzylarsen

À LA CANTINE CHEZ BEN À 18h (gratuit)

Andy St-Louis