Comme ils l'ont fait avec succès l'an dernier, ces jeunes artistes ont présenté vendredi le fruit de leurs apprentissages au Hall Fisk à leurs parents et grands-parents.

Éveil aux arts avec la ménagerie de Saint-Saëns

Qu'ont en commun un cygne, une tortue, Picasso et un bâtiment patrimonial du rang de la Montagne ? Ils ont contribué à éveiller le goût des arts chez une douzaine d'enfants de trois à sept ans, dans le cadre des secondes Matinées artistiques de Saint-Paul-d'Abbotsford.
Après s'être initiés à l'oeuvre du compositeur Sergueï Prokofiev l'été dernier, les enfants se sont familiarisés cette semaine au Carnaval des animaux du compositeur romantique Camille Saint-Saëns. « On prône toujours des oeuvres qui suscitent l'imaginaire des enfants », explique Aimée Gaudette Leblanc, l'une des trois responsables des Matinées artistiques avec Sabrina­ Angers et Jocelyne Jodoin, épaulées par Lise Noiseux ou « Grand-Maman Lison », pour les intimes.
Comme ils l'ont fait avec succès l'an dernier, ces jeunes artistes, dont certains en étaient à leur deuxième expérience, ont présenté vendredi le fruit de leurs apprentissages à leurs parents et grands-parents, au Hall Fisk. Ainsi, après un tour de chant, les enfants ont imité la démarche des animaux au son de différents instruments associés à chaque espèce par le compositeur.
Ces jeunes talents ont aussi pu se familiariser avec les univers éclatés de Pablo Picasso et d'Andy­ Warhol avant de s'approprier certaines techniques (frottis, pochoirs, estampes) pour réaliser­ de jolies toiles.
À travers ces apprentissages s'acquièrent des notions de partage, de socialisation et se développe un goût pour les arts. « Les études démontrent que le développement musical se développe jusqu'à l'âge de sept ans. Plus un enfant est exposé tôt à la musique, plus son potentiel musical va se développer », illustre Mme Gaudette Leblanc.
Automne en arts
Devant le succès des deux premières moutures des Matinées artistiques, le projet, réalisé en partenariat avec la Fondation Les Enfants de l'Opéra, Héritage Abbotsford et la municipalité de Saint-Paul-d'Abbotsford, sera reconduit cet automne à raison d'un avant-midi par mois. Cette fois-ci, les tout-petits pourront être accompagnés de leurs parents dans le cadre des Matinées artistiques en famille, qui se dérouleront à la salle communautaire de la municipalité, qui financerait la moitié des coûts d'inscription pour ses citoyens. 
« On cherchait une formule intéressante pour les parents, qui ne nécessitait pas un engagement chaque semaine, mais qui était suffisant pour créer l'habitude (des arts) », explique Mme Gaudette­ Leblanc.
En octobre, donc, la matinée se déroulera sous le thème des apprentis sorciers. Les mois suivants, on abordera les contes et légendes de même que la féérie du temps des Fêtes.
Les Matinées artistiques seront également de retour l'été prochain. On espère pouvoir tenir l'activité sur deux semaines afin de répondre à la demande en créant une seconde cohorte. 
La possibilité d'offrir le tout dans d'autres municipalités est également dans les cartons. « Il s'agit simplement de rassembler la communauté autour de la création ! » lance la musicienne.