Émile Schneider

Émile Schneider: un acteur passionné et rassembleur

Comme prévu, l’année d’Émile Schneider a été foisonnante. Cinéma, télévision, théâtre, web... le comédien a fort bien tiré son épingle du jeu en 2019. Et ceux qui le connaissent bien sont unanimes : on n’a pas fini d’entendre parler de lui.

Le jeune trentenaire multiplie en effet les projets artistiques, avec une fougue et une intégrité devenues sa signature. Les cinéphiles ont pu le voir dans le plus récent long-métrage d’André Forcier, Les fleurs oubliées, paru à l’automne.

Déterminé à ce qu’il soit présenté dans sa région natale, le Sheffordois d’origine a même fait pression sur les médias sociaux et auprès des diffuseurs. Faisant dire à sa mère, la colorée herboriste Anny Schneider, qu’il était aussi « frondeur » qu’elle.

En plus de jouer avec Émile dans la série L’Académie 3, la comédienne Juliette Gosselin a partagé le grand écran avec lui dans Les fleurs oubliées et plus intimement dans Embrasse-moi comme tu m’aimes en 2016. Entre les deux, visiblement, le courant passe.

« Émile, c’est quelqu’un de vraiment entier et de très investi. Sur un plateau de tournage, il est le premier à proposer des idées pour amener la réflexion plus loin et le dernier à se plaindre. Il déplace des meubles avec l’équipe s’il le faut ! C’est un comédien hyper généreux qui essaie toujours d’aller plus loin que ce qui est écrit sur papier. Il ne donne jamais l’impression de travailler ; il crée », fait remarquer la jeune femme.

Appelée à partager des scènes très personnelles avec lui, Juliette Gosselin se rappelle s’être sentie totalement en confiance. « Avec lui, ç’a été la fois la plus facile. J’étais tellement à l’aise. C’était le parfait équilibre entre le professionnalisme, la bienveillance et le respect. Avec Émile, j’ai l’impression que rien ne peut m’arriver. »

Elle s’explique d’ailleurs difficilement pourquoi elle et lui ne se côtoient pas plus en dehors du métier, car « il a tout ce qu’il faut pour être un très bon ami », dit-elle.

Selon Juliette, Émile Schneider a un courage d’acteur hors du commun. Se cantonner dans un genre, ce n’est pas pour lui. « C’est un acteur qui se réinvente chaque fois. Il aime se transformer et aller loin de ce qu’il est. Il a un instinct très fort, mais il travaille aussi très fort. »

Elle voit avec optimisme l’avenir de son collègue. « Émile est sur une belle lancée. J’espère qu’on le verra encore plus. On ne se tannera jamais de lui, justement parce qu’il se renouvelle constamment. »

À l’écoute

Sa sœur, la comédienne Zoé Vanier-Schneider, souligne pour sa part le côté humaniste d’Émile. « C’est un acteur très instinctif qui a une super écoute. Il ne s’intéresse pas juste aux acteurs avec qui ils jouent, mais aussi aux êtres humains qu’ils sont. Il a une approche très humaniste du jeu. »

Elle admire du même coup la capacité qu’il a à rallier les gens autour de lui. Sur un plateau, le jeune homme a de la considération pour tout un chacun, dit-elle. « Il prend le temps de s’intéresser à tout le monde. Il donne envie aux gens de travailler avec lui. »

Zoé fait aussi remarquer la grande polyvalence de son aîné qui, en marge de son métier de comédien, s’intéresse à la chanson, à la musique — au hip-hop en particulier — et au dessin.

Sans surprise, elle croit que de belles choses attendent son frère. « Émile va devenir ce qu’il voudra devenir, mais il est bien parti. Il va faire son chemin et peu de choses vont l’arrêter. Il parle même des États-Unis », confie-t-elle.

L’agent d’Émile, François Legault, ne cache pas non plus les visées internationales de son protégé. La France, dit-il, pourrait notamment être dans sa mire.

« Émile est un gars plein de talent, une petite bombe d’énergie capable de faire face aux imprévus, mentionne-t-il. Il est immensément passionné par son métier, en plus d’être rigoureux et rassembleur. »

Il ne faudrait pas s’étonner de le voir endosser, à court terme, d’intéressants premiers rôles, assure M. Legault sans trop vouloir s’avancer.

Quelques-unes de ses réalisations de 2019

- Sortie du film Les fleurs oubliées

- Tournage du film Vinland

- Tournage de la saison 2 de la web-série Dominos, diffusée en 2020

- Coécriture et tournage de la web-série La loi c’est la loi

- Premier rôle dans la pièce La société des poètes disparus

- Apparition à la télévision dans Le monstre et Les invisibles

Quelques projets pour 2020

- Présentation de la pièce Sang à l’Usine C

- Sortie du court-métrage Sami

- Apparition à la télé dans la série L’Académie 3 et Victor Lessard

- Tournée provinciale de La société des poètes disparus