Émile Schneider et toute l’équipe de la websérie Dominos, réalisée par Zoé Pelchat, est montée sur la scène du Grand Palais de Cannes pour aller chercher son prix de la Meilleure série digitale lors de la toute première édition du festival international CanneSéries.

Émile Schneider sur la scène du Grand Palais de Cannes

Dominos a accompli tout un exploit mercredi soir. La websérie réalisée par Zoé Pelchat et mettant notamment en vedette Émile Schneider a été sacrée Meilleure série digitale lors du tout premier festival international CanneSéries.

En tout, dix courtes productions de partout à travers le monde étaient en compétition. « Et on était probablement ceux qui avaient le plus petit budget avec moins de 100 000 $ », fait remarquer le comédien de Shefford, encore dans un « moment d’euphorie » lors de son entretien avec La Voix de l’Est. Il était en direct de Cannes et venait de monter sur la scène du Grand Palais avec toute l’équipe pour recevoir le trophée il y avait « à peine une heure ».

L’interprète de Fred, « quelqu’un qui se défonce le matin devant son kid de deux ans avec ses deux chums qu’il héberge suite au décès de leur mère et que sa blonde fout à la porte », rapporte que la production a probablement séduit le jury — « très pesant », selon Schneider — par son « humanité, les émotions que la réalisatrice a su faire vivre aux spectateurs et le jeu exceptionnel des acteurs », selon ce qu’il leur a été dit.

Des rencontres « hallucinantes »
Questionné plus précisément sur les commentaires qu’on lui a servis à propos de son travail, le jeune homme se montre très modeste. « On m’a dit des choses très positives, mais je ne vais pas tartiner sur moi-même », se contente-t-il de dire.

Lui qui s’était surtout déplacé de l’autre côté de l’Atlantique pour se faire des contacts s’affirme néanmoins plus que satisfait pour la suite des choses. « J’ai fait des rencontres hallucinantes, j’ai accumulé je ne sais plus combien de cartes d’affaires et de numéros de téléphone... J’ai même donné un prix en direct. En anglais ! J’avais jamais fait ça... » raconte-t-il.

« Une chose est sure : tout ça vient de changer complètement le destin de carrière de toute l’équipe », conclut-il, avant d’aller célébrer ce succès inattendu.

CanneSéries se déroulait pour la toute première fois en parallèle du MIPTV, la semaine la plus attendue de toute l’industrie internationale de la télévision.

Dominos est diffusée sur TV5 depuis quelques semaines. Les cinq épisodes d’une dizaine de minutes suivent une brochette de personnages plus ou moins marginaux évoluant dans le sud-ouest de Montréal. Émile Schneider partage l’écran avec Charlotte Aubin, Gregory Beaudin, Paul Ahmarani, Mounia Zahzam et Sandrine Poirier-Allard.