Titulaire des grandes orgues à la basilique Notre-Dame de Montréal, Pierre Grandmaison offrira un concert-bénéfice à l'église Notre-Dame de Granby le 27 janvier prochain.

Église Notre-Dame: un concert pour les 100 ans de l'orgue

Le 27 janvier prochain, un grand concert soulignera le centenaire de l'orgue de l'église Notre-Dame à Granby. Pour cet anniversaire historique, nul autre que Pierre Grandmaison prendra les commandes du vénérable instrument.
Titulaire des grandes orgues de la basilique Notre-Dame de Montréal depuis 44 ans, le musicien a lui-même proposé sa présence après avoir été informé par l'organiste granbyen Jean-Luc Hébert du projet de restauration de l'orgue Casavant.
« Je l'ai offert, car restaurer un orgue, c'est toujours des gros sous... Et de fil en aiguille, Jean-Luc a pris mon offre au sérieux. Je suis heureux de conscientiser les gens à la beauté de cet instrument et de pouvoir contribuer à lui redonner sa verdeur d'antan », explique M. Grandmaison.
S'il a déjà visité l'église Notre-Dame il y a « au moins 20 ans », ce sera la première fois qu'il donnera un récital à Granby. Il sait très bien que l'orgue n'est pas au meilleur de sa condition, mais ça ne l'effraie pas le moins du monde.
« Ça ne m'a jamais fait peur. Il faut adapter le répertoire en fonction des possibilités de l'instrument ». Parfois, illustre-t-il, une note peut être muette, la capacité des « poumons » de l'orgue peut être diminuée ou la mécanique un peu lente, mais dans tous les cas, il y a moyen d'en tirer le maximum. 
Programme grand public
Pour témoigner du vécu de l'orgue centenaire, M. Grandmaison interprétera des pièces sacrées, mais aussi des airs populaires et festifs. Après consultation avec l'organisateur de l'événement, Placide Rodrigue, il a été convenu de présenter un programme « grand public » qui fera place tant à Bach qu'à Boëllman, et même à quelques improvisations. 
Pour accompagner cinq morceaux choisis, 70 chanteurs du Choeur de la Fondation du CHG se joindront également à l'organiste, sous la direction de Pierre-André Ducharme. 
En tout, les amateurs auront droit à 75 minutes de musique sans interruption. Un écran géant leur permettra de ne rien manquer. 
Invitation
Dans l'église désacralisée, qui accueillera éventuellement le programme de génie mécanique du cégep de Granby et une salle multifonctionnelle, Placide Rodrigue espère réunir une foule de citoyens pour ce concert.
« J'aimerais que la population soit présente. C'est une chance d'avoir cet instrument qui vaut plus ou moins 1,5 million de dollars. Et vu que ce lieu demeurera multifonctionnel, pourquoi ne pas conserver cet atout ? L'orgue est presque un orchestre en soi ; pourquoi ne pas en faire un de nos joyaux du patrimoine granbyen ? », propose-t-il à voix haute.
Ce dernier rappelle que le récital est gratuit, mais qu'il y aura une quête symbolique et volontaire pour la restauration de l'orgue. « Pour le principe... »
Demande de subvention
Fabriqué par la maison Casavant et frères, l'orgue a été acquis le 17 janvier 1917 puis installé au jubé de ce qui était la plus ancienne église catholique de Granby. 
La restauration de l'instrument - estimée à 108 000 $ - pourrait profiter d'une subvention du Conseil du patrimoine religieux du Québec équivalant à 85 % du montant. La Ville de Granby a pour sa part accepté d'assumer la différence.
À la municipalité, on indique que la demande d'octroi a franchi la première étape du processus. Une équipe de spécialistes viendra évaluer la condition de l'orgue ce printemps pour ensuite fournir des recommandations au Conseil du patrimoine religieux, explique la coordonnatrice à la vie culturelle de la Ville, Sara Marcil-Morin.
Envie d'y aller?
Quand: le vendredi 27 janvier à 19h30
Où: à l'église Notre-Dame de Granby
Combien: contribution volontaire suggérée