Cécile Hamel, présidente du comité organisateur du Symposium de peinture Waterloo et l’art d’aimer, annonce que 59 artistes peintres seront au Carré Foster le week-end prochain pour l’événement.

Du talent au Symposium de Waterloo

La brochette d’artistes invités au 13e Symposium de peinture Waterloo et l’art d’aimer promet d’en impressionner plus d’un puisque 59 peintres de grand talent participent à l’événement.

« Je suis tellement contente de la sélection des artistes de cette année ! Il y a du talent, c’est incroyable ! », commente avec enthousiasme Cécile Hamel, présidente du comité organisateur du symposium.

Pour cette treizième mouture, le comité organisateur a approché Gabriel Lavoie pour la présidence d’honneur. « Il fait partie de l’Académie mondiale des arts. Il est vraiment très talentueux. Il fait beaucoup de personnages hyper réalistes et aussi beaucoup de choses plus spirituelles. C’est très doux, très lumineux. Ses œuvres amènent à la méditation. Il est une personne très chaleureuse et accessible. »

Le symposium de Waterloo attire de plus en plus les artistes et les visiteurs. Mme Hamel affirme que l’événement artistique fait parler de lui dans les autres symposiums au Québec. Le comité a pu sélectionner 59 artistes qui se sont particulièrement démarqués lors du dépôt de leur portfolio, ce qui représente une bonne année comparativement aux dernières. Le comité organisateur ne souhaite pas dépasser les 60 exposants pour que l’événement demeure intime. Approximativement le tiers d’entre eux seront au symposium de Waterloo pour la première fois.

« Je pense que la combinaison gagnante est qu’on a un très bel emplacement, qui est très convivial, évoque-t-elle. La piste cyclable passe dans le parc et on a beaucoup de visibilité grâce à ça. Les gens qui ne savent pas qu’il y a l’événement, ils passent et s’arrêtent. Et le but premier est de gâter nos artistes peintres parce que ce sont eux les rois de l’événement. On trouve ça important qu’ils se sentent bien, qu’ils se sentent chez eux, accueillis et que les gens soient intéressés à venir voir leurs œuvres. Je pense que c’est ça qui nous démarque des autres symposiums. »

Des artistes d’un peu partout au Québec, notamment de Gatineau et de Rimouski, seront au Carré Foster les 10 et 11 août pour montrer l’ampleur de leur talent. Ils le démontreront d’ailleurs en direct en peignant sur place.

Les visiteurs pourront ainsi voir les techniques variées utilisées par les peintres et voir se dessiner devant eux de nouvelles œuvres. Il y aura beaucoup de toiles illustrant des personnages, mais aussi des animaux et des paysages.

La harpiste Amélia sera également sur place pour assurer l’ambiance musicale.