Le metteur en scène Jean-François Pichette ainsi que les comédiens Robert Toupin, Michel Fradette et Andrée Pelletier.

Du Stephen King sur les planches de la salle Alec & Gérard Pelletier

Portée par le succès qu’a connu Raymond Cloutier l’été dernier avec sa pièce Oleanna, la salle Alec & Gérard Pelletier se lance cette année dans la production d’une pièce estivale. Une expérience que l’organisme Coeur du village Productions aimerait bien répéter de façon annuelle.

« Quand on a mis sur pied l’organisme de gestion de la salle [AG Pelletier], on s’était donné comme mission de produire des spectacles, explique l’une des membres fondateurs, Andrée Pelletier. Ça nous aura pris 15 ans avant de se lancer ! »

Ainsi, du 27 juin au 10 août prochain, l’adaptation théâtrale de Misery, roman culte de Stephen King, sera présentée en français à une vingtaine d’occasions.

C’est Robert Toupin qui incarnera le célèbre auteur Paul Sheldon, tandis qu’Andrée Pelletier campera la psychopathe Annie Wilkes. Michel Fradette complètera la distribution dans le rôle du policier.

La mise en scène a été confiée au comédien Jean-François Pichette, qui portera ce chapeau pour la toute première fois de sa carrière.

« Il m’avait coachée pour la mise en scène d’une pièce de ma troupe amateure il y a quelques années, fait valoir Mme Pelletier, et quand je lui ai parlé de notre projet, à Robert et moi, il a tout de suite dit oui. »

Un thriller réglé au quart de tour

L’idée de monter Misery est effectivement celle du duo d’acteurs principaux, qui rêvaient de travailler ensemble depuis longtemps, raconte Mme Pelletier. L’occasion s’est présentée lorsqu’inspiré par un de ses voyages aux États-Unis, Robert Toupin est revenu avec l’idée de monter pour la première fois au Québec dans une traduction d’ici approuvée par l’auteur la pièce tirée du roman de Stephen King.

« Le fait que la pièce soit portée en grande partie par deux personnages, un homme et une femme, c’était juste parfait pour nous deux », souligne la comédienne.

La première adaptation théâtrale du roman a été faite en 2015 par William Goldman (qui avait auparavant signé le scénario du film). La pièce a été présentée plusieurs fois, notamment sur Broadway, avec Bruce Willis dans le rôle de Paul Sheldon.

« Goldman a fait un superbe travail en transposant le roman à la scène. Les dialogues sont très intéressants, les personnages sont plus grands que nature, l’équilibre est juste entre les moments lourds et intenses et l’humour », ajoute Mme Pelletier.

Pour la petite histoire, Misery raconte l’histoire d’un auteur à succès qui se réveille, après un grave accident de voiture, chez une infirmière qui se trouve également à être sa fan numéro un. Lorsque cette dernière constate que Paul a tué le personnage de Misery, elle le séquestrera et le forcera à réécrire son roman à partir de ce qu’elle souhaite qu’il se passe.

Consacré meilleur roman en 1987, Misery a été adapté pour le cinéma en 1990 par Rob Reiner. Kathy Bates a d’ailleurs remporté l’Oscar et le Golden Globe de la meilleure actrice pour son rôle de l’infirmière psychopathe.

Les billets pour les représentations à la salle Alec & Gérard Pelletier de Sutton sont en vente au www.salleagpelletier.com.