M. Luppens, qui joue de la guitare, de la basse et des percussions, a sollicité la municipalité de Sutton pour organiser une fête citoyenne de tam-tams chaque premier dimanche des mois de mai, juin, juillet, août et septembre au parc Goyette-Hill.

Des dimanches de tam-tams cet été à Sutton

Depuis qu’il habite à Sutton, Nicolas Luppens rêvait de convier les gens à un rendez-vous musical rythmé. Ce sera chose faite cet été avec la venue des après-midis de tam-tams.

« Je suis ici depuis neuf ans et je me demandais pourquoi ça n’avait pas encore eu lieu. Je pense que ça peut fonctionner. Il y a tellement d’artistes à Sutton », fait remarquer celui qui s’est fait connaître pour son engagement dans le milieu communautaire.

« Je suis moi-même artiste, je fais de la musique à temps perdu, et je connais pas mal de musiciens, dont des percussionnistes. Je me suis dit que ce serait intéressant de créer un événement rassembleur. »

M. Luppens, qui joue de la guitare, de la basse et des percussions, a donc sollicité la municipalité de Sutton pour organiser une fête citoyenne chaque premier dimanche des mois de mai, juin, juillet, août et septembre au parc Goyette-Hill.

Inspiré du concept des Tam-tams du Mont-Royal, ces rassemblements seront bien sûr beaucoup plus modestes, laisse entendre M. Luppens. « Je veux réunir des artistes de la région qui ont un intérêt pour les percussions pour créer une ambiance semblable à Montréal où les jeunes et les moins jeunes peuvent apprivoiser des rythmes. »

Selon lui, l’idée n’est pas de se compliquer la vie. « Ça ne demande pas beaucoup d’énergie à organiser... Ce n’est pas un spectacle. Je veux seulement que ce soit un espace participatif, un moment convivial qui rassemble les gens qui veulent apprendre ; on les invite d’ailleurs à apporter leurs percussions. »

On devine qu’aux musiciens aguerris ou débutants viendront naturellement se greffer des curieux et des amateurs de musique, qui seront là pour danser et s’amuser. Il assure que « l’idée n’est pas de faire du bruit, mais de faire de la musique ».

Le rôle de Nicolas Luppens sera d’assurer le bon déroulement de ces après-midis, et de voir à ce qu’il y ait en tout temps deux ou trois animateurs pour maintenir le rythme bien vivant.

Lui-même musicien, Nicolas Luppens lance le concept des rendez-vous de tam-tams à Sutton cet été.

Projet pilote

Le jeune homme souhaite faire de ce projet pilote un événement familial qui rayonnera partout dans la région. Le choix du site, croit-il, est d’ailleurs idéal.

« Le parc offre une super belle vue sur la montagne, c’est verdoyant et un peu en retrait du centre-ville. » La présence, sur place, d’une piscine, d’un skatepark et d’autres installations récréatives constitue un avantage supplémentaire pour que les gens y passent un bon moment, ajoute-t-il.

Il admet que « l’éventail des possibles » est large, mais préfère ne rien brusquer pour cette première expérience. « On lance une perche pour faire rayonner notre village. On verra la réponse des gens. »