Audrey Charbonneau estime vivre « le meilleur des deux mondes » au travers du chant et de la coiffure.

Des ciseaux au micro

Audrey Charbonneau, coiffeuse originaire de Saint-Césaire, vient de décrocher la première place dans sa catégorie au concours Trois-Pistoles en chansons. Elle donnera plusieurs représentations dans la région durant l’été... Sans pour autant délaisser son salon de coiffure !

« J’ai toujours voulu être sur scène, c’est là que je suis bien ! », déclare Audrey Charbonneau. La chanteuse a eu la piqûre des planches dès ses premières représentations à l’adolescence, alors qu’elle suivait des cours de chant.

Depuis, elle a participé à plusieurs spectacles et concours, dont la plus récente mouture de Trois-Pistoles en chansons, qui avait lieu du 6 au 8 juillet pour sa catégorie (interprète de 25 à 39 ans), et où elle a remporté la première place.

Celle qui exerce le métier de coiffeuse à son salon de la rue Notre-Dame à Saint-Césaire se réjouit de cette visibilité, qui lui ouvre de nouvelles opportunités sur la scène musicale.

« C’est une belle porte d’entrée pour moi quand je me présente parce que souvent, les gens ne me connaissent pas. De pouvoir raconter que j’ai eu des belles expériences comme ça, ça donne confiance aux gens de m’engager... Comme là, j’ai réussi à me tailler une place : j’ai 50 minutes à moi toute seule, sur la grande scène extérieure, au Festival western de St-Tite en septembre ! », annonce-t-elle avec fébrilité.

Amoureuse du concours
En fait, c’était la deuxième fois qu’Audrey Charbonneau volait la vedette au concours Trois-Pistoles en chansons : « J’avais aussi participé à l’an passé, mais dans la catégorie interprète country, parce que j’aime beaucoup le country — je ne fais pas que du country, mais j’adore le country style américain —, puis je l’avais remporté ! », se souvient-elle.

La chanteuse ne manque d’ailleurs pas de bons mots pour cet événement. « J’adore l’idée de ce concours-là : c’est humain, c’est bien fait, et ça se passe aussi dans un endroit merveilleux aussi, qui est le bas du Saint-Laurent... C’est tellement beau là-bas ! Et on fait tellement des belles rencontres — parce qu’il y avait d’autres catégories aussi dans le concours, et ce sont tous des gens qui trippent musique, donc on a vraiment de beaux échanges ! »

Elle avait ensuite tenté sa chance à un autre concours en novembre dernier, Propulse ta voix, où elle a figuré parmi les finalistes.

Elle a également participé au Concert Rose à Waterloo et, plus récemment, au spectacle de la Fête nationale à Saint-Césaire.

Le meilleur des deux mondes
Malgré le succès et les spectacles occasionnels, Audrey Charbonneau ne rêve pas de laisser Saint-Césaire et ses ciseaux de coiffure derrière elle.

« Honnêtement, j’adore mon métier en coiffure, donc pour moi, présentement, c’est parfait ! » affirme celle qui considère que le chant et la coiffure sont simplement deux façons de s’exprimer artistiquement.

« Ça ne signifie pas que je veux diminuer ou me limiter [en chant] — pas du tout ! —, mais j’aime combiner les deux... C’est le meilleur des deux mondes ! », résume-t-elle.

Malgré tout, ses représentations se multiplient. « J’ai [plusieurs amis musiciens] avec qui on fait différents projets, puis j’en fais vraiment plus, effectivement... J’ai plusieurs choses qui s’en viennent, et j’ai un rêve d’album aussi, qui éventuellement verra le jour, mais bon, je ne suis pas rendue là encore ! », lance la chanteuse.

En attendant, il sera possible de voir Audrey Charbonneau le jeudi 12 juillet au Mille Notre-Dame à St-Césaire, puis au Rendez-vous Fest de Cowansville le 25 août, sans oublier sa prestation au Festival western de St-Tite en septembre.

Elle participera également à quelques spectacles-bénéfice qui seront bientôt annoncés.