Seize jeunes artistes ont reçu des bourses dans le cadre du Programme cheminement vers l'excellence en art et du Programme de soutien financier aux initiatives culturelles de Granby. Trois artistes n'étaient pas présents, soit Sébastien Vaillancourt, Pierre-Luc Pépin et Vincent Pollender.

Des bourses pour faire rayonner le talent d'ici

Pas moins de 45 000 $ en bourses ont été remis jeudi soir à des artistes granbyens de toutes disciplines, par la Ville de Granby. Quatorze bourses du Programme de cheminement vers l'excellence en art et cinq autres du Programme de soutien financier aux initiatives culturelles ont été décernés à seize artistes.
Les cinq jeunes qui reçoivent un soutien allant de 3100 $ à 5000 $ planchent sur des projets pour 2018 qui ont obtenu l'approbation du jury. 
Joanie Breault, artiste photographe, prépare un spectacle burlesque qui viendra colorer le paysage artistique de Granby. « C'est un vieux projet à moi, a-t-elle dit devant l'assemblée. Je suis une personne hyper nostalgique et la danse burlesque est quelque chose qui me passionne. Je vais créer un spectacle de toute pièce de type cabaret avec des gens d'ici et de la région. Ça ne s'est pas vraiment vu dans la région dans les dernières années et Granby est une ville plutôt conservatrice. Je veux amener un spectacle assez olé olé ! »
La bourse de 5000 $ qu'elle a reçue l'aidera à y arriver. Un autre artiste à avoir reçu ce montant est Olivier Chagnon, pour un projet de web-série de capsules musicales, Mission insolite. Lui et son équipe tenteront de créer un scénario à l'opposé de ce que dit la chanson. Au terme de la série, qui sera diffusée sur Facebook, il réalisera un album. 
Dominic Marcil, de son côté, a en tête le projet Pilier poétique de taverne, qui se traduira par une ou des soirées de poésie dans des tavernes. La première sera le bar Le National, à Granby, l'une des plus anciennes tavernes au Québec à encore opérer, a expliqué le boursier. Il s'agit d'un projet multidisciplinaire qui mélangera art visuel, performance et objets de taverne. Il souhaite investir la taverne et transformer les objets de taverne, comme les verres, pour en faire des sujets de poésie. Un recueil sera publié par la suite. Il s'est vu remettre 4700 $ pour son projet.
Par ailleurs, l'artiste-photographe Catherine Trudeau offrira une exposition aussi colorée que les dernières, qu'elle réalisera grâce à une aide financière de 4300 $. Inspirée par les nombreux documentaires sur l'environnement et l'écologie qu'elle a écoutés et par les objets trouvés dans les corvées de nettoyage de rivières, elle a choisi de s'impliquer à sa façon pour la communauté et pour la planète. 
Plutôt que d'avoir la tête dans les nuages, elle portera un regard au sol pour ramasser les déchets jetés par les citoyens. Avec des rebus, elle créera de toute pièce des vêtements et les décors où poseront ses modèles. Elle tentera d'imprimer ses photographies sur du papier recyclé et les vêtements seront aussi exposés avec des notes qui détailleront la composition des oeuvres.
Soulignant la camaraderie qui règne entre les artistes de Granby, elle a par ailleurs annoncé qu'elle fera, toujours à partir de rebus, un décor pour le spectacle burlesque de sa collègue Joanie Breault. 
Danse contemporaine
Enfin, la danseuse contemporaine Audrée Papineau-Chartrand obtient une bourse de 3100 $ pour la création d'un spectacle solo de danse. Elle prépare une version condensée d'une vingtaine de minutes qu'elle offrira gratuitement, et une autre plus longue devant des spectateurs qui auront acheté un billet. L'aide financière lui permettra d'obtenir les services de mentorat du danseur de renommée internationale Ted Robinson. 
Diplômée depuis près d'un an, elle pourra enfin mettre les pieds dans le monde professionnel de la danse contemporaine, puisque le domaine exige deux ans d'expérience après l'école pour être considéré comme un professionnel. 
Quant aux bourses de cheminement vers l'excellence en art, elles ont été remises au chanteur, metteur en scène et animateur Olivier Chagnon (750 $), à la chanteuse Vénus Grivegnée-Dubé (750 $), à l'artiste peintre Mélissande Lauzon (750 $), à l'artiste-photographe Catherine Trudeau (750 $), le compositeur Samuel Galer Larouche (1000 $), la danseuse contemporaine Audrée Papineau-Chartier (1000 $), le pianiste Vincent Pollender (1000 $), le compositeur Junior Vigneault (1000 $), la chanteuse Vanessa Borduas (2000 $), la chanteuse Madmoiselle (2000 $), l'actrice Mélie Boisseau-Rondeau (3000 $), le comédien Pierre-Luc Pépin (3000 $), le musicien et compositeur Sébastien Vaillancourt (3000 $) et le cinéaste Édouard Godbout-Corriveau (3000 $).