Décès du père de l'ours Paddington

L'écrivain britannique Michael Bond, créateur du célèbre ours Paddington, icône de la littérature enfantine, est mort mardi à son domicile à l'âge de 91 ans, après une courte maladie, a annoncé mercredi sa maison d'édition, HarperCollins.
«C'est avec une grande tristesse que nous annonçons que Michael Bond (...), créateur de l'un des personnages préférés des enfants britanniques, Paddington, est décédé chez lui (mardi), à l'âge de 91 ans, à la suite d'une courte maladie», déclare la maison d'édition dans un communiqué.
Ancien caméraman de la chaîne de télévision britannique BBC, Michael Bond avait rédigé une quinzaine de livres sur les aventures de Paddington entre 1958 et 2014 qui se sont vendus à plus de 35 millions d'exemplaires et ont été traduits en plus de 40 langues, y compris en latin.
Dans les années 1970, la BBC avait réalisé une série animée qui avait rencontré un vif succès, avant que les aventures du petit ours au manteau bleu et chapeau en feutre rouge ne soient adaptées au cinéma en 2014.
La saga Paddington raconte l'histoire d'un ours péruvien qui débarque à Londres à la gare de Paddington avec une valise élimée contenant un pot de marmelade d'orange presque vide et une étiquette autour du cou: «S'il-vous-plaît, prenez soin de cet ours. Merci».
Une famille anglaise, les Brown, accueille l'ours chez elle, sans savoir à quoi elle s'expose car Paddington est extrêmement maladroit.
Bond l'avait imaginé un soir de Noël 1956, quand après avoir aperçu un ours en peluche esseulé dans la vitrine d'un grand magasin londonien, il avait décidé de l'offrir à son épouse et de le baptiser du nom de la gare la plus proche de leur domicile.
«Je me sentais désolé pour lui», avait expliqué l'auteur, qui avait commencé à écrire les aventures de Paddington «plus pour s'amuser qu'avec l'idée de les publier».
«Quelqu'un de bien»
Bond était né à Newbury en 1926 dans une famille qui lui avait donné le goût de la lecture. «Quand j'étais petit, je n'allais jamais me coucher sans une histoire. Mais je ne pense pas que ma mère ait jamais imaginé qui je puisse un jour gagner ma vie en écrivant», déclarait-il.
Après ses études, il a servi dans la Royal Air Force et dans l'infanterie pendant la Seconde Guerre mondiale.
Si Paddington est de loin son oeuvre la plus célèbre, Michael Bond est également l'auteur de la série pour enfants The Herbs (1968) ou des aventures du cochon d'Inde Olga da Polga, et a écrit environ 150 livres.
Il avait été fait officier de l'Empire par la reine Elizabeth II en 1997, puis commandeur en 2015.
«Michael Bond était l'un des plus grands auteurs pour enfants (...). C'était un homme merveilleux qui laisse derrière lui l'un des plus grands héritages littéraires de notre temps», a déclaré le patron d'HarperCollins Royaume-Uni, Charlie Redmayne.
L'annonce de sa mort a déclenché une pluie d'hommages sur les réseaux sociaux. «Tellement désolé d'apprendre que Michael Bond nous a quittés», a tweeté l'acteur, réalisateur et scénariste britannique Stephen Fry.
«C'était quelqu'un de bien, digne, charmant et adorable, comme l'immortel ours Paddington qu'il nous a donné».