Jonathan Bédard (le capitaine von Trapp) et Myriam Herman (Maria) en pleine répétition.

De nouvelles représentations pour La Mélodie du bonheur

Après six représentations, la version granbyenne de La Mélodie du bonheur s'installera au Cégep de Granby deux autres fois, les 20 et 21 octobre prochains.
L'an dernier, l'adaptation locale de ce grand classique avait été accueillie chaleureusement par le public. Assez pour donner envie à l'organisatrice, Sylvie Pellerin de l'Espace-Voix, de poursuivre l'aventure. 
Les quatre premières représentations de La Mélodie du bonheur­ avaient d'abord eu lieu à l'église St-George pour ensuite déménager au cégep. « Avec une vraie scène, c'est plus facile techniquement, notamment pour les changements de décors, et aussi moins onéreux. Et la vue est meilleure », explique Mme Pellerin pour expliquer le choix du cégep.
Cette fois encore, la mezzo-soprano s'est entourée d'une importante distribution mise en scène par Olivier Chagnon. Trente comédiens - dont sept enfants - interpréteront l'histoire­ de la famille von Trapp. 
À commencer par celle qui a déjà charmé les spectateurs par son charisme et sa voix dans les habits de la belle Maria, la soprano­ Myriam Herman. 
Dans le rôle du capitaine von Trapp, l'équipe compte maintenant sur un nouveau venu, le baryton Jonathan Bédard. Natif de Québec, ce dernier a joué dans plusieurs opéras et productions musicales avant de se joindre à La Mélodie du bonheur
« Je cherchais d'abord un comédien. J'ai fait beaucoup d'appels puis, par personnes interposées, Jonathan est arrivé. Il a passé des auditions avec succès. Il est comédien, mais aussi un excellent chanteur. Et il y a une belle chimie entre Maria et lui », se réjouit Mme Pellerin­, en confiant qu'un peu de gris sur les tempes permettra de lui donner l'allure de l'emploi !
Parmi les jeunes comédiens/chanteurs, Maude Brodeur sera de retour dans la peau de Liesl von Trapp. Un autre membre de la célèbre famille, Kurt, sera pour sa part personnifié par William Coallier, qu'on a pu voir dans la comédie musicale à succès Mary Poppins
Quant à Sylvie Pellerin, elle remontera avec bonheur sur scène, à nouveau sous les traits de la mère supérieure à la tête d'un groupe de joyeuses religieuses. 
« De nouvelles religieuses se sont ajoutées ; nous serons plus nombreuses. Ça donne un choeur de voix encore plus puissant. »
À ce jour, 250 billets ont trouvé preneurs. La dame rêve bien sûr de faire salle comble lors des deux représentations d'octobre. 
« Et deux salles de municipalités voisines sont intéressées à présenter La Mélodie du bonheur en 2018 et 2019. Je suis contente. Ce serait bien de pouvoir la jouer dans la région. »
Pour chaque billet vendu, 1 $ sera remis à la Fondation Pars du bon pied, comme l'an dernier.
Représentation publique
Dans le cadre des Journées de la culture, Sylvie Pellerin invite d'ailleurs les Granbyens à une répétition publique qui se tiendra à l'Espace-Voix, local 313 du Centre culturel France-Arbour de Granby le samedi 30 septembre entre 9 h et midi.
Envie d'y aller?
Quand : 20 et 21 octobre à 20 h
Où : au Cégep de Granby
Billets : en vente au Palace de Granby