Le Knowlton Literary Festival occupe une place cruciale dans la vie culturelle des Townshippers, les résidents anglophones des Cantons-de-l’Est.

De grosses pointures au Knowlton Literary Festival

L’un des plus importants rassemblements culturels anglophones au Québec débutera dans quelques heures à Lac-Brome. La 9e édition du Knowlton Literary Festival promet d’être mémorable encore cette année en ayant dans sa programmation des auteurs parmi les plus prisés au Canada.

Huit ans après être devenu indépendant des Correspondances d’Eastman, le festival occupe désormais une place cruciale dans la vie culturelle des Townshippers, les résidents anglophones des Cantons-de-l’Est.

« Comme pour les francophones, la sauvegarde de notre culture est aussi très importante pour nous », rappelle Robert Paterson, écrivain et journaliste pour le blogue Tempo Lac-Brome.

Pour faire rayonner l’événement et satisfaire l’appétit des amateurs de livres de la région, bon nombre d’auteurs d’envergure passeront par Knowlton au cours des prochains jours.

L’honneur d’ouvrir le festival reviendra au poète, journaliste et responsable de la chronique Watchwords dans Montreal Gazette, Mark Abley, qui viendra reprendre les festivaliers sur leur usage de la langue de Shakespeare. Le coloré personnage amènera dans sa valise son dernier bouquin Watch your tongue.

Il sera loin d’être le seul écrivain connu puisque Wayne Johnston qui a connu un important succès commercial en 1998 avec The Colony of Unrequited Dreams sera également de la partie. Loin de s’être assis sur sa gloire, l’artiste originaire de Saint-Jean de Terre-Neuve a depuis été prolifique et sera de passage en fin de soirée samedi pour présenter son dernier ouvrage First Snow, Last Light.

Malgré les apparences, il s’agit bel et bien d’un festival familial avec des ateliers destinés à toute la famille.

Tout au long de la journée de vendredi, le dessinateur Werner Zimmermann viendra donner des ateliers de dessins aux enfants de l’Académie Knowlton.

« C’est un monsieur très intéressant et ses livres sont extraordinaires, il est d’ailleurs en nomination cette année pour le prix du Gouverneur général », explique le coprésident du festival, Philip Lanthier.

Il y a fort à parier que Helen Antoniou attire les foules, selon les organisateurs, elle qui est derrière la biographie du brasseur et homme d’affaires incontournable Éric Molson, qui se trouve à être également son beau-père.

Dans Le retour à la bière... et au hockey, Helen Antoniou lève le voile sur certains aspects de la vie du patriarche du clan Molson qui a notamment été derrière l’achat du Canadien de Montréal en 2009.

L’auteure abordera le travail derrière la rédaction de son livre dans une discussion dimanche matin avec l’écrivaine et productrice Anne Fortier, celle-ci étant basée à North Hatley et qui connaît un succès considérable dans le monde anglo-saxon.

Montréal noir

Disparue en 2017, le défunt festival littéraire les Printemps meurtriers reviendra sous une forme anglophone et quelque peu modifiée dans la programmation du Literary Festival.

Les auteurs derrière le recueil Montréal noir, Catherine McKenzie, Peter Kirby et Johanne Seymour animeront un panel samedi après-midi.

Selon Philip Lanthier, qui est également président de l’Asssociation littéraire de Knowlton et professeur retraité du collège Champlain à Lennoxville, les visiteurs qui ont apprécié les éditions des Printemps meurtriers devraient y trouver leur compte dans la version anglophone du rendez-vous des amateurs d’histoires sinistres.

« On verra si on garde la même formule pour les prochaines éditions », prévient toutefois le coprésident du festival.

Auteurs locaux

Les auteurs de Lac-Brome et des environs auront également droit à leurs minutes de gloire. Huit écrivains connus dans la région seront les vedettes d’une soirée de préouverture jeudi soir.

Benny Beattie, Maurice Crossfield, Eva Echenberg, Anne Fortier, Isabelle Lafleche, Morri Mostow, Jim Napier et Robert Paterson auront chacun quelques minutes pour présenter leur démarche artistique.

Robert Paterson profitera de l’occasion pour lancer les deux premiers tomes de sa série The Travelers qui mêle politique européenne et oligarques russes dans un univers fantastique.

Les auteurs Giles Blunt et Pat Hickey de Montreal Gazette seront également présents.

Tous les détails incluant l’horaire et la tarification en vigueur pour chacune des conférences sont disponibles sur le site web du Knowlton Literary Festival. Les billets sont en vente à la librairie Livres Lac-Brome au 45, chemin Lakeside dans le secteur de Knowlton.