Mélissa Dion Des Landes, Andrée-Anne Lacasse, Patrick Golau et Martin Gougeon seront de la distribution de la comédie à sketchs Chassé-croisé, présentée cet été à l’Ancien presbytère.

De drôles de rencontres au Théâtre de l'Ancien presbytère

« Dans la vie, ce sont les rencontres qu’on fait qui façonnent l’être humain qu’on est. Certaines vont changer notre vie, ou du moins nous marquer à jamais, d’autres, pas pantoute. »

C’est sur cette prémisse que Martin Gougeon a bâti la pièce qu’il présentera tout l’été au Théâtre de l’Ancien presbytère, explique-t-il.

Chassé-croisé se veut une comédie à sketchs où défileront sur scène une trentaine de personnages qui se rencontreront dans des situations aussi bouleversantes qu’amusantes.

Une septuagénaire funky aux idées bien arrêtées sur à peu près tous les sujets, un père de cinq enfants à la recherche de l’amour, un voisin envahissant et un personnage suicidaire se croiseront notamment à la quincaillerie, à la SQDC, dans la salle d’attente d’un médecin ou encore dans une rencontre Tupperware.

« Généralement dans des situations où tu ne peux pas fuir la rencontre. Où tu es obligé de parler à des gens à qui tu n’as pas nécessairement envie de faire la conversation. Cet élément d’inconnu auquel tu ne t’attends pas vient chaque fois déstabiliser la situation, qui ne va finalement pas où on pensait qu’elle irait. C’est ça qui surprend, qui fait rire », souligne Andrée-Anne Lacasse, l’une des quatre comédiens de la distribution.

Cette dernière est complétée par Patrick Golau, Mélissa Dion Des Landes — de retour après quatre ans d’absence — et, bien sûr, Martin Gougeon, qui porte également les chapeaux d’auteur et metteur en scène de la pièce.

Sujets d’actualité

À travers ces rencontres tantôt loufoques, tantôt à la limite du malaise, les personnages aborderont différents sujets « très actuels, très 2019 », laisse entendre le grand manitou de l’Ancien presbytère. « L’environnement, les bouteilles de plastique, les Google Home et autres gadgets électroniques qui envahissent notre quotidien, la neutralité religieuse, à quel âge parler d’éducation à la sexualité avec son enfant », énumèrent sommairement les quatre comédiens à tour de rôle.

« Mais ce n’est pas tant traité sous l’angle de l’actualité que sous celui de l’humain », prend la peine de préciser Mélissa Dion Des Landes.

« Parfois, il y a un véritable débat de valeurs basé sur le clash des générations ou des simples opinions, et ce qui est intéressant, c’est qu’on présente vraiment les deux côtés de la médaille, sans jugement pour ni l’un ni l’autre. Personne n’est tout blanc ou tout noir, ce qui rend tout le monde un minimum attachant », ajoute Patrick Golau.

« Les débats d’idées, ça fait toujours sortir le meilleur et le pire de chacun, et ça donne un potentiel théâtral bien l’fun à explorer », reprend Mélissa au bond.

Le tout sera ingénieusement rendu dans un décor minimaliste composé d’un fond de ciel bleu parsemé de nuages ainsi que de quatre cubes de bois et d’une table recouverts de gazon synthétique. À ces quelques éléments s’ajoutera une « petite surprise technologique », prévient la troupe.

Fort du succès qu’a connu Prochaine sortie l’été dernier, alors que pas moins de 33 représentations avaient eu lieu, Martin Gougeon a tout de suite prévu le coup et mis 31 dates à l’agenda de l’Ancien presbytère.

Chassé-croisé sera présentée du mercredi au samedi du 28 juin au 24 août à 20 h. Certaines représentations ont aussi été prévues pour 15 h. Il est possible de se procurer des billets en prévente à compter du 4 juin.