La 6e édition des Concerts et rencontres champêtres d’Abercorn accueillera entre autres l’altiste Marina Thibeault.

D’autres beaux concerts champêtres à Abercorn

C’est à une programmation « assez exceptionnelle et de grande qualité » qu’auront droit les spectateurs qui assisteront aux Concerts et rencontres champêtres d’Abercorn, les 25 et 26 août prochain.

« On a eu une belle réception des musiciens dès notre première année d’existence, et on a gagné une belle notoriété au fil des ans qui fait qu’on a maintenant une bonne carte de visite », indique l’organisatrice principale, Sonia Rioux, pour expliquer que tant de grands noms se réunissent dans ce petit hameau au bord de la frontière.

Parmi les invités de cette 6e édition, on note beaucoup de femmes, et beaucoup de pianistes, fait remarquer Mme Rioux. « On y va toujours avec nos coups de cœur, c’est un hasard qui a voulu que ce soit comme ça. »

Le week-end débutera le samedi après-midi avec le duo composé de l’altiste Marina Thibault et la pianiste Marie-Ève Scarfone. Elles nous présenteront Les couleurs de l’alto à travers des œuvres de Schumann, Schubert, Glinka, Tchaïcovski et Clarke, à l’église anglicane d’Abercorn. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’auront lieu les trois grands concerts.

« On est très fiers d’avoir Marina Thibeault avec nous. Elle a été nommée Révélation Radio-Canada 2016-2017 et a fait partie du palmarès des 30 meilleurs musiciens de moins de 30 ans de CBC Radio en 2016. Le Devoir la cite même comme la nouvelle soliste vedette du Québec », indique Mme Rioux.

En soirée, ce sera au tour de la pianiste française Anne Queffélec de s’asseoir au piano. Elle est considérée comme l’une des plus grandes pianistes d’aujourd’hui et jouie d’une notoriété internationale. On ne s’étonne donc pas de voir que le concert affiche déjà complet.

Dimanche espagnol
Le dimanche prendra pour sa part des airs espagnols. En matinée, la Petite école rouge accueillera les spectateurs pour un déjeuner en musique et en mots. Le guitariste Gabriel Boulanger Samson interprétera des classiques hispanophones, tandis que l’artiste multidisciplinaire originaire de Buenos Aires Luis Rokeach fera la lecture, en français, d’une nouvelle de l’auteur argentin Julio Cortazar.

En après-midi, Louise Bessette, qui a été nommée l’une des 25 meilleures pianistes canadiennes par CBC Music en 2015, proposera une Escale en Espagne avec un programme aux sonorités ibériques composé d’œuvres de José Évangelista, Debussy, Turin, Mompou, Villa-Lobos et Lecuona. « Il y aura également une petite surprise qui rendra ce concert encore plus vivant », glisse Mme Rioux.

À ces concerts s’ajoutent, comme l’indique le nom de l’événement, des rencontres avec les artistes, rappelle l’organisatrice. Ainsi, les séances d’après-midi seront chacune suivies d’un cocktail avec les musiciennes.