Andrea Lindsay et Luc de Larochellière sont unis dans la vie comme sur la scène.

Dans la bulle de Luc de Larochellière et d'Andrea Lindsay

Les occasions de voir et d’entendre Luc de Larochellière se font plus rares depuis quelques années. Alors quand il passe dans le coin, pas question de bouder son plaisir.

C’est toutefois en couple qu’il fera la route vers Cowansville, samedi, pour présenter un plateau double à l’église Emmanuel.

Sa conjointe, c’est Andrea Lindsay, une auteure-compositrice-interprète ontarienne qui chante principalement en français. Ensemble, ils ont déjà fait paraître C’est d’l’amour ou c’est comme en 2012 et ils travaillent présentement à la création d’une seconde offrande commune.

Quand La Voix de l’Est a joint le chanteur, mardi, il sortait justement du studio d’enregistrement.

« On n’a pas encore le titre, mais il sortira à l’automne », indique celui qui compte pas moins de 11 albums en carrière.

Si leur première offrande était folk-pop, la prochaine, dit-il, aura une couleur plus pop-rock. « On avait envie de ça tous les deux, envie que ce soit un peu plus grouillant. On a beaucoup composé ensemble pour cet album. L’aspect mélodie-texte est très important pour nous », laisse entendre Luc de Larochellière, en précisant que l’amour et le vivre ensemble constituent leurs thèmes de prédilection, tout naturellement.

De retour sur scène

Il y a longtemps que le duo n’est pas monté sur scène en même temps. Il précise toutefois que samedi, chacun présentera tour à tour son propre répertoire. Madame d’abord — pour un volet plus jazzé —, puis monsieur, avant de se réunir pour entonner quelques pièces qu’ils ont en commun.

Et oui, promet-il, le public pourra apprécier quelques-uns de ses classiques. « J’essaie de mettre dans ma playlist celles qu’on me demande le plus... »

L’un comme l’autre profitera du moment pour faire du bien au monde, en touchant la tête et le cœur, dixit de Larochellière.

« Le show de Cowansville sera comme une bulle particulière, poursuit-il, avec ce qu’on a fait individuellement et ce qu’on a fait ensemble. Et on a envie d’offrir au public deux ou trois primeurs du prochain album, que les gens n’ont pas encore entendues. Ce week-end, on les essaie! »

Amoureux depuis 2010, les deux artistes ont un plaisir réel à travailler de concert, selon lui. « On ne le ferait pas, sinon. Et là, on avait une belle fenêtre pour créer et chanter ensemble avant que notre fils entre à l’école. »

Car une fois le nouvel album dans les bacs, papa et maman partiront en tournée.


«  Le show de Cowansville sera comme une bulle particulière.  »
Luc de Larochellière

Plus présent

Pour laisser place à ce nouveau projet, Luc de Larochellière mettra un terme aux représentations d’Autre monde, sorti en 2016. L’homme offrira également une douzaine de spectacles en lien avec les 30 ans de son populaire opus Amère América, qui a été réédité en 2018 pour l’occasion.

Bref, il devrait être plus présent dans l’œil du public en 2019.

« C’est vrai qu’on me voit plus rarement à la télé. Mais je me pose peu de questions là-dessus. Oui, la visibilité est moins grande, mais je préfère faire ce dont j’ai envie. On essaie de faire de la bonne musique en espérant rejoindre les gens. On le fait par plaisir... et avec une certaine foi. »

Envie d'y aller ?

Quand : samedi 30 mars à 20 h 

Où : Église Emmanuel de Cowansville

Billets : www.surlascenedavignon.com ou 450 263-6666