Cynthia Veilleux

Cynthia Veilleux, cinq ans plus tard

Il y a cinq ans, Cynthia Veilleux et Sonia Brochet du duo Garoche ta sacoche remportaient les grands honneurs au Festival international de la chanson de Granby. On a beaucoup entendu parler d’elles par la suite, mais leur aventure s’est terminée au bout de deux ans à peine, un peu trop rapidement au goût de la plus petite moitié du tandem.

« La fin de Garoche a vraiment été un deuil pour moi, admet Cynthia Veilleux. Parce que j’étais super animée par le projet, et que j’ai vraiment l’impression de ne pas avoir été jusqu’au bout. »

Mais Sonia en a décidé autrement. Moins portée sur le côté business du monde musical, elle a manifesté le désir de se tourner vers d’autres projets personnels. « Je respecte entièrement sa décision, ça s’est super bien terminé malgré tout et on est toujours amies », soutient Cynthia.

Cette dernière a bien sûr pensé poursuivre l’aventure avec quelqu’un d’autre. « Mais il y avait une chimie particulière entre Sonia et moi, quelque chose que je ne pouvais pas recréer avec personne d’autre. »

La jeune auteure-compositeure-interprète a alors pris une pause d’un an. « J’avais besoin de me recentrer, de vérifier si de mon côté, j’avais encore le désir de faire de la musique », dit-elle.

La réponse s’est avérée positive. Et elle a recommencé à écrire, tranquillement. Ça a donné un EP, La Veilleux, sorti à l’automne dernier. Six chansons avec la même simplicité que celles de Garoche ta sacoche, mais plus introspectif sur des sonorités de folk-country-rock. « J’ai lancé ça, mais je savais déjà que je voulais aller vers autre chose. Ce n’est pas moi, cette énergie-là. Mais ça a peut-être été moi dans mon processus de deuil... J’ai vraiment l’impression que La Veilleux n’était qu’une parenthèse dans ma carrière musicale », confie la jeune femme de 35 ans.

Nouveau projet
Depuis quelque temps, Cynthia Veilleux planche donc sur un nouveau projet. « J’ai recommencé à jouer avec des musiciens, il y aura plus un esprit de band. Ça va aller complètement ailleurs que Garoche, mais ça aura la même énergie », laisse-t-elle entendre.

Elle a toutefois de la difficulté à en décrire les grandes lignes puisque le tout est en train de prendre forme, ajoute-t-elle.

« Mais somme toute, je suis vraiment contente d’où je suis rendue. Rien n’arrive pour rien. Il a fallu que Garoche se termine pour que je renaisse à travers autre chose », dit-elle encore.

C’est donc avec un immense plaisir qu’elle a accepté de revenir là où tout a commencé il y a cinq ans. En tant que membre du jury des auditions, d’abord, puis comme animatrice d’une soirée de demi-finale. « Quand on m’a contactée, j’ai dit oui tout de suite pour être juge, mais que j’allais dormir là-dessus pour l’animation. Même si je l’avais fait il y a trois ans pour le volet Jamais trop tôt, ça représentait quand même un défi pour moi... »

C’est finalement la curiosité qui l’aura convaincue. « Je trouve ça extraordinaire de pouvoir voir et entendre la relève ! »