Mathieu Lessard, qu’on voit ici dans un extrait du clip publié sous le thème imposé «Vengeance par le sang».
Mathieu Lessard, qu’on voit ici dans un extrait du clip publié sous le thème imposé «Vengeance par le sang».

Coupe Victoria 2020: de l’impro en vidéo

Les joueurs et les amateurs d’impro ont été privés de la Coupe Victoria, cet été, mais ça ne les empêche pas de s’amuser ferme. À défaut de se produire à l’extérieur devant public, les équipes s’affrontent désormais sur vidéo.

La ligue granbyenne, née en 2014, avait l’habitude de présenter ses matchs le dimanche, au parc Miner. La pandémie a stoppé net sa saison 2020, avant même son lancement, mais Marc-André Morin n’avait pas dit son dernier mot.

Le jeune homme — présentement absent pour les vacances — a eu l’idée de mettre sur pied un concours hebdomadaire, en reproduisant le mieux possible le contexte des parties régulières.

«Marc-André voulait garder la communauté d’impro active. C’est basé sur les cartes d’impro imposée, avec un thème, une durée, une catégorie et un nombre de joueurs souvent illimité», explique Mathieu Lessard, un joueur de longue date, qui participe assidûment au concours.

Chaque dimanche, donc, la vingtaine de concurrents, répartis dans sept équipes, reçoivent les mêmes contraintes et doivent pondre un clip qui les respecte. «On a une semaine pour écrire, tourner et publier la vidéo. Ça demande plus de temps et plus d’implication que les matchs réguliers de la Coupe Victoria. C’est beaucoup de préparation!» fait remarquer Mathieu.

Mais qui dit préparation, dit contraire d’improvisation... «Disons que ce sont plus des courts métrages, mais qui conservent l’esprit de l’impro.»

Résultat étonnant et rigolo

Diffusé sur la page Facebook de la Coupe Victoria, le résultat est étonnant. Et franchement rigolo par moment. Avec des thèmes aussi variés et ouverts que «Routine matinale», «Effort de guerre» ou «Célébrer Noël», les joueurs s’en donnent à coeur joie.

L’exercice demeure néanmoins sérieux, dans la mesure où chaque clip est évalué par un jury composé de Marc-André Morin et quelques connaisseurs d’impro et de cinéma. Des pénalités sont même accordées à ceux qui ne respectent pas les consignes à la lettre.

«Il y a un classement pour la semaine, qui s’ajoute à un classement général. Mais à la fin, il n’y a pas de prix. C’est juste pour le plaisir!», assure Mathieu. «Moi, mon trip, c’est de regarder les vidéos des autres équipes le dimanche. Je suis étonné par l’engagement du monde et la qualité de ce qui est fait.»

Le défi en est à sa sixième semaine. Trois autres sont prévues d’ici la fin de l’été.

Selon les derniers résultats cumulatifs, c’est Turbo Team — l’équipe composée de Mathieu Lessard et Jean-Christophe Viens — qui dominait la compétition...

Pour visionner tous les clips en ligne depuis le 14 juin, et les prochains, on consulte la page www.facebook.com/lacoupevictoria