Le conférencier Stéphane Paradis et son compagnon, Gustave

Conférences «Se relier au cœur du monde»: Stéphane et Gustave brisent la glace

Stéphane Paradis rêve d’une tournée québécoise pour Le 1er show de Gustave. Ce qui est bien, c’est que le chemin à parcourir, il le connaît déjà. La province, il en a fait le tour avec ses ateliers et ses conférences. Une joyeuse aventure qui dure depuis 2003. Ce jeudi 19 septembre, il sera à Saint- Césaire pour lancer la dixième année des conférences Se relier au cœur du monde. L’endroit à être pour savoir comment devenir des AS pour les enfants.

« C’est une conférence d’inspiration toute en simplicité où on ne se rend coupables de rien, explique-t-il. On se demande juste comment être LA différence pour un enfant, car on peut tous l’être. Par quelques mots. Par une action toute petite. Comme adulte, on peut fasciner un enfant, mais on peut aussi le façonner. »

Les AS, dont parle Stéphane, ce sont les « Adultes Signifiants » aux yeux des petits.

Par exemple, le jeune Stéphane a un jour été marqué positivement par une certaine Mme Boisvert.

« Enfant, j’étais lecteur de messe, raconte-t-il. J’étais très, très, très gêné à l’époque, mais dans ce rôle, je me transformais. Chaque fois que je lisais, c’était sold out à la messe ! Un jour, Mme Boisvert est venue me voir pour me dire que quand je lisais, je la rendais heureuse. Le sous-texte de son intervention était donc: “tu as du talent en communication, mais tu ne le sais pas encore !” »

Son talent de communicateur, et sa voix radiophonique, c’est justement ce qui a charmé Léon- Maurice Lavoie, l’homme derrière les conférences Se relier au cœur du monde. Le nom de Stéphane Paradis figurait d’ailleurs sur sa liste d’invités « depuis un bon boutte », lance-t-il.

« Le succès d’une conférence, c’est 80% le messager et 20% le message, insiste Léon-Maurice. Stéphane sait très bien comment livrer un message. Il suscite des émotions. Il utilise des analogies, des métaphores, des images fortes que les gens, petits et grands, retiennent. Et que dire de son acolyte, Gustave. C’est tout simple, mais ça fonctionne. Quand on a gardé notre cœur d’enfant, on y croit ! »

Servir de bougie d’allumage dans la tête et le cœur des enfants et des adultes qui les côtoient , voilà la mission que remplit Stéphane Paradis, par les nombreux médiums qui s’offrent à lui.

Témoignages recherchés

Créer une étincelle fait partie des rôles joués par les conférenciers passés par Saint-Césaire au fil des années. Conscient de l’impact que peuvent avoir ces rendez-vous, Léon-Maurice tient à lancer un appel à tous.

« Je veux recevoir des témoignages de gens qui ont participé aux soirées Se relier au cœur du monde, pour savoir ce que ces dernières ont changé dans leur vie. Pour qu’ils me parlent de ce qui a été pour eux l’étincelle du changement. »

Quand on lui renvoie la question, celui qui est devenu une référence dans l’organisation de conférences publiques au Québec dit avoir plusieurs noms en tête, mais c’est celui de Boucar Diouf qui suscite le plus de «Wow ! » « C’est tout un raconteur, dit-il. Il n’a besoin que d’un micro. »

Stéphane Paradis brisera donc la glace ce jeudi 19 septembre, à 19h, à l’école secondaire P.-G.-Ostiguy située au 1881, avenue Saint-Paul, à Saint-Césaire. Pour les billets, et pour faire parvenir vos témoignages à Léon-Maurice Lavoie, rendez-vous au www.serelieraucoeurdumonde.com.

Une dizaine de conférenciers défileront ensuite pour 2019-2002, dont Laure Waridel, Catherine Gagnon et David Fontaine. Au printemps, les gens pourront découvrir, entre autres, la plongeuse et exploratrice Nathalie Lasselin, ainsi que la colorée propriétaire des Serres Li-Ma, Marthe Laverdière. Une programmation née de l’intuition de Léon- Maurice Lavoie. Tout simplement.