Les participants de la première mouture du concours amateur de chanson Sur la bonne voix : Sébastien Côté, Katherine Ammerlaan, Pier-Philippe Labrie et Marie-Julie Prévost (Barefoot on grass), Megan Chartrand, Caroline Wahab, Stephanie-Bouchard-Tremblay (Cayenne), Ghyslain Lacasse, Ivonne Fuentes et Sonia Fortin.

Concours de chant amateur: Cayenne sur la bonne voix

La première mouture du concours de chant amateur Sur la bonne voix, organisé par Sur la Scène Davignon On Stage en collaboration avec la ville et le Pub Principal, s’est tenu devant une cinquantaine de personnes le samedi 28 septembre dans le cadre des journées de la culture.

Cette idée est née du désir de la directrice générale de Sur la scène Davignon, Marianne St-Pierre, de faire rayonner le talent de la région. « Il y a tellement d’artistes dans le coin que je me suis dit qu’on allait avoir de belles surprises », assure-t-elle.

Pour prendre part au concours, les candidats devaient être âgés de 16 ou plus et être natifs ou résidents de la région de Brome-Missisquoi. Ils compétitionnaient dans le but d’obtenir la première partie d’un des spectacles de la programmation 2020-2021 de Sur la Scène Davignon On Stage. « C’est parti d’une bulle au cerveau, ajoute-t-elle. On n’avait aucune idée à quoi s’attendre et on espérait que ça ne soit pas juste des “tripeux” de karaoké. Nous avons été agréablement surpris du niveau de compétition. »

C’est finalement Cayenne, Stéphanie Bouchard-Tremblay de son vrai nom, qui a remporté les grands honneurs. Elle est finissante de l’École nationale de la chanson de Granby. Deux autres candidats ont accédé à la finale, soit « Barefoot on grass », un duo composé de Pier-Philippe Labrie et Marie-Julie Prévost, qui a mérité la deuxième position alors que Katherine Ammerlann a terminé troisième.

Les six autres participants étaient Ivonnes Fuentes, Sonia Fortin, Caroline Wahab, Ghyslain Lacase, Megan Chartrand et Sébastien Côté.

Déroulement du concours

Lors de la première ronde, les artistes ont tous présenté deux chansons. La note du public comptait pour 30 % de la note finale, alors que 70 % du résultat était attribué par le jury professionnel composé de Vincent Quirion, bassiste de Trio BBQ et agent de spectacle pour Rosemarie Record, et d’Érick-Louis Champagne, le directeur général adjoint du Festival international de la chanson de Granby.

Les trois meilleurs résultats permettaient d’accéder à la ronde finale. Lors de cette ronde, les finalistes présentaient une troisième et ultime chanson. C’est uniquement le jury professionnel qui a tranché en finale.

Joindre l’utile à l’agréable

En plus de faire rayonner les artistes de la région, le concours a permis à la ville de renflouer sa banque de talents pour les événements spéciaux. « La ville cherche souvent des artistes pour animer les marchés publics par exemple. Même s’il y a eu un seul gagnant lors du concours, d’autres se mériteront des petits contrats grâce à leur participation », souligne la directrice générale du concours.

Le retour du concours n’est pas encore confirmé par l’organisation, mais il y a « de bonnes chances » qu’il y ait une mouture 2020, affirme Marianne St-Pierre.