L’ex-membre du groupe La Bottine Souriante, Yves Lambert s’était mis à la bossa nova et au reggae avec Diogo Ramos, un musicien brésilien établi au Québec, vendredi soir au parc Daniel-Johnson dans le cadre de la soirée Musique de notre monde organisée par le FUCG.

Concert extérieur du FICG: le monde réuni autour de la musique

Tout un monde était réuni au parc Daniel-Johnson vendredi soir pour la soirée Musique de notre monde, l’un des nombreux concerts extérieurs organisés dans le cadre du Festival international de la chanson.

Des milliers de spectateurs ont eu droit à douze univers musicaux tout aussi différents que complémentaires. La formule de la vitrine à la musique du monde continue en effet de séduire à chaque mouture du festival.

Cette fois, la soirée Musique de notre monde proposait de jumeler des figures de l’industrie musicale à des étoiles montantes des musiques métissées. Les duos interprétaient des chansons connues du répertoire francophone adaptées au style des artistes invités.

Exemple parfait du métissage rendu possible par le FICG, l’ex-membre du groupe La Bottine Souriante, Yves Lambert, plus connu pour ses airs folkloriques, s’était mis à la bossa nova et au reggae pour l’occasion.

Une bossa nova tirée de la pièce Les voyageurs de Gilles Vigneault avant de reprendre avec « ce grand succès international », le fameux Ziguezon Zinzon. Diogo Ramos, un musicien brésilien établi au Québec, l’accompagnait au chant et à la guitare.

Le duo formé de Caroline Savoie et de Daby Touré a aussi semblé plaire particulièrement aux festivaliers. La gagnante de la 47e édition du FICG a pu infuser sa pièce Mille et un avec des arrangements ouest-africains.

Daby Touré est pour sa part un artiste bien établi sur la scène européenne ayant notamment collaboré avec Peter Gabriel. Il est nouvellement établi au Québec depuis le printemps dernier.

De retour à Granby

Djely Tapa n’est peut-être pas un nom aussi connu que celui de Vincent Vallières qui l’accompagnait, mais de nombreux amateurs l’ont reconnu et accueilli chaleureusement.

Révélation radio-canadienne 2019-2020 en musique du monde, Djely Tapa a donné une nouvelle impulsion à Hauteur d’homme, de Vallières. Djely Tapa était de la programmation de la soirée de musique internationale de FICG l’an dernier avec le groupe Afrikana Soul Sister.

Roman Chicharron était lui aussi connu de quelques festivaliers présent vendredi soir. Le Québéco-Colombien était à l’affiche de la dernière édition du spectacle Origines organisé par SERY. Avec Florence K, le duo a emmené la foule et le groupe dans l’ambiance du légendaire groupe Fania All-Stars en interprétant le 1990 de Jean Leloup à la sauce salsa groovy.

Musique de notre monde

Si les applaudissements de la foule étaient assurément pour les têtes d’affiche, le travail du responsable de cette catalogne musicale méritait assurément d’être souligné. Jean-François Lemieux avait pour sa part le défi de jumeler les univers respectifs des créateurs.

Après le spectacle Musique de notre monde sur la scène Desjardins, la fête s’est déplacée quelques mètres plus loin avec le spectacle de Philippe Brach, à 22 h.

La 51e édition du FICG se terminera samedi soir avec le spectacle en plein air de Patrice Michaud, toujours au parc Daniel-Johnson.