Sa chanson Cool It, dévoilée mercredi, c’est une partie du résultat du travail que Claudia Bouvette effectue avec le producteur Connor Seidel (Charlotte Cardin, Matt Holubowski) depuis deux ans.

Claudia Bouvette: «Ma passion première, ça a toujours été la musique»

Sa chanson Cool It, dévoilée mercredi, c’est une partie du résultat du travail que Claudia Bouvette effectue avec le producteur Connor Seidel (Charlotte Cardin, Matt Holubowski) depuis deux ans, explique-t-elle en entrevue avec La Voix de l’Est, jeudi avant-midi.

« On a été présenté l’un à l’autre il y a deux ans, et dès notre premier match, notre collaboration a été fusionnelle. Il n’a que 25 ans, mais il démontre une grande maturité. Il a vraiment été à l’écoute de ce que je recherchais comme son, comme facture musicale », fait valoir la Bromontoise d’origine.

Cette dernière explique qu’à deux, ils ont abattu un travail colossal dans les derniers mois pour créer et développer son identité artistique. « On s’est donné comme objectif d’écrire 30 chansons dans le but de trouver mon son. On a même été à Los Angeles, à la maison SOCAN, pour écrire des textes. C’est vraiment avec les dix dernières compositions que ça a vraiment débloqué », raconte-t-elle.

Cool It fait partie du lot. « Elle parle de mon expérience avec une relation que j’ai eue dans la dernière année. C’était la toute première fois que je pouvais m’émanciper là-dedans, sans attentes, juste en tripant. Mais le gars a fini par développer des sentiments, alors que moi, je n’étais pas prête. On s’est accompagnés là-dedans, d’où le Cool It Babe de ma chanson. »

Les propos très pop sont accompagnés d’une mélodie tout aussi pop inspirée directement des James Blake, Nikki and the Dove et Bon Iver. « Un univers musical qui m’accompagne depuis longtemps », mentionne la jeune auteure-compositrice-interprète de 23 ans.

Bien entendu, Cool It n’est que le premier extrait de davantage de matériel à venir. Un EP de huit chansons, plus précisément, qui devrait voir le jour le 12 juin prochain, pratiquement un mois jour pour jour avant le passage en primeur de l’ex-Mixmaniaque au nouveau festival Soif de musique de Cowansville, le 11 juillet, en première partie de Milk & Bone, Loud et Qualité Motel.

Après quoi Claudia Bouvette aimerait bien partir en tournée, ici et ailleurs. « L’objectif ultime de toute ma vie, ma passion première, ça a toujours été la musique. De pouvoir en vivre un jour. J’ai toujours rêvé d’aller plus loin que le Québec. Je n’écris pas nécessairement en anglais dans le but de rendre ma musique plus accessible à l’extérieur, c’est juste plus naturel pour moi », laisse-t-elle entendre.

Celle qu’on a pu voir dans 30 vies, Jérémie, Subito Texto et le film Charlotte a du fun n’entend pas pour autant délaisser complètement sa carrière de comédienne. « Tant mieux si des opportunités s’offrent à moi. Je reste ouverte à toutes les possibilités. »