Les artistes (ici, la chanteuse Ivonne Fuentes) ne se produiront plus sous le chapiteau du Palace, l’été prochain. On pourra les voir et les entendre ailleurs en ville.

Changement de formule pour les À-côtés du Palace

Pas de changement, pas d’agrément, diront certains. Après 18 ans, la Ville de Granby revoit son offre de spectacles d’été. Finis les À-côtés du Palace tels qu’on les connaît. Place à une nouvelle formule itinérante plus dynamique.

Lancés en 2000, les À-côtés du Palace accueillaient, sous un grand chapiteau dressé dans le stationnement adjacent au Palace de Granby, une série de spectacles grand public. La réputation de l’événement n’était plus à faire et il n’était pas rare que l’endroit soit rempli au maximum de sa capacité.

Mais l’heure est venue de brasser un peu les cartes, explique le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Granby, Patrice Faucher. « C’est vrai qu’il y avait de bonnes assistances. L’enjeu ne concerne pas la fréquentation. Pourquoi changer un concept qui fonctionnait ? Parce qu’on veut servir autre chose aux gens », affirme-t-il, en faisant remarquer que les conditions du site n’étaient pas toujours optimales.

Jusqu’alors confiée au Palace de Granby, la gestion sera désormais du ressort de l’organisme Vie communautaire et culturelle (VCC) de Granby, qui disposera de la même enveloppe budgétaire de 55 000 $. On se rappelle que la programmation des À-côtés avait longtemps été l’affaire de la Granbyenne France Arbour. Cette dernière avait tiré sa révérence le printemps dernier.

« Le comité de la culture de la Ville revoit ses orientations en matière d’animation du milieu. On confie le mandat à VCC, dont c’est déjà le rôle, explique M. Faucher. On revient à la base, en 1991, quand le volet des spectacles relevait des Loisirs de Granby et qu’on se promenait dans divers endroits de la ville. »

De parc en parc

L’idée est donc d’animer les parcs et d’aller à la rencontre des gens. « On veut rendre les spectacles plus accessibles, s’adresser à différents publics et visiter différents lieux. »

Patrice Faucher laisse entendre que plusieurs options sont à l’étude. Chose certaine, les amateurs de musique ne devront plus se contenter d’un lieu de rendez-vous fixe. Ils seront dorénavant invités à installer — toujours gratuitement — leur chaise pliante un peu partout dans la municipalité.

Même le calendrier pourrait changer. Il ne serait pas étonnant que les spectacles estivaux, habituellement présentés les lundis et mardis en soirée, soient déplacés ailleurs dans la semaine pour mieux accommoder les citoyens et les touristes. Quant au chapiteau, le nouveau concept itinérant n’en prévoit pas. Même l’habitude de déplacer les représentations dans le Palace en cas de pluie est remise en question. « On ne veut pas dénaturer le principe des spectacles extérieurs », fait remarquer M. Faucher.

Par ailleurs, les concerts du dimanche au parc Victoria devraient demeurer à l’horaire, mais des changements pourraient aussi leur être apportés.