«Ma victoire, je l'ai eue quand j'ai reçu l'appel pour faire les auditions. C'est quand même une chance, dans tous ceux qui se présentent, d'être sélectionné parmi les 100 meilleurs pour aller à la télévision!» dit Carol Fournier.

«C'est pas grave», dit Carol Fournier, éliminé à La Voix

Carol Fournier n'éprouve aucun regret. Pas même un petit soupçon de frustration envers les quatre coachs de La Voix qui ne se sont pas retournés à son interprétation d'un Footloose électrisant dimanche soir. Il prend seulement plaisir à savourer l'énorme vague d'amour qu'il reçoit du public depuis plus de 24 heures. «C'est un énorme boost pour le coeur et l'égo», lâche-t-il au bout du fil.
Ce boost, il a commencé à l'enregistrement de son audition, à l'automne dernier. «On l'a coupé au montage, mais les applaudissements de la foule à la fin de ma toune ont duré un bon 30 à 40 secondes de plus... C'était juste incroyable», se rappelle le Granbyen.
Et depuis dimanche soir, ils sont plusieurs à ne pas tarir d'éloges sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Plusieurs aussi à ne pas comprendre qu'aucun fauteuil n'a fait de 180 degrés.
Le candidat de 35 ans avance que deux facteurs ont pu jouer contre lui. «En plus d'être stressé, j'étais grippé comme je n'avais jamais été grippé de ma vie. J'avais à peu près 80 $ de médicaments de la pharmacie dans le corps... Disons que je n'étais pas au sommet de ma forme. Et puis, je me suis retrouvé à devoir interpréter la chanson qui me tentait le moins dans la liste que j'avais fournie...»
Il explique que chaque candidat doit fournir une liste de chansons qu'il souhaiterait interpréter... mais que c'est l'émission qui fait le choix final.
«C'est pas grave, enchaîne le candidat de 35 ans. Ma victoire, je l'ai eue quand j'ai reçu l'appel pour faire les auditions. C'est quand même une chance, dans tous ceux qui se présentent, d'être sélectionné parmi les 100 meilleurs pour aller à la télévision!»
Il se dit néanmoins très surpris de voir que sa prestation a fait autant de vagues. «Quand tu n'es pas retenu, tu ne t'attends pas à ce que le feedback soit aussi fort...»
Carol Fournier a pris la peine de remercier les fans dans une petite vidéo qu'il a mise en ligne sur sa page Facebook dimanche soir et qu'il termine sur une bonne note: «Ce n'est que partie remise... l'année prochaine!»
«Oui, je compte tenter ma chance à nouveau. Je me dis que je suis passé très proche d'être choisi, alors pourquoi pas? Rocky n'a pas gagné le premier round de son premier film...», image-t-il.
Respire
En attendant, le chanteur se consacre à l'organisation d'un spectacle-bénéfice au profit de la Fondation de l'hypertension artérielle pulmonaire du Québec (HTAPQ), qui se tiendra le 15 avril chez Grendel- Design.
«C'est une maladie rare et méconnue, mais dont ma cousine est décédée à l'âge de 32 ans il y a deux ans, indique Carol Fournier. Ça affecte environ une personne sur deux millions, surtout des femmes.»
Élizabeth Blouin-Brathwaite, Sandy Grenier et Valérie Gagné seront les têtes d'affiche de la soirée, mais surfant sur la vague de popularité qui vient de s'offrir à lui, le Granbyen offrira certainement deux ou trois chansons, laisse-t-il entendre.
On peut réserver des billets sur la page Facebook de Carol Fournier ou encore par téléphone au 450-558-2006. Tous les profits du spectacle Respire seront versés à la HTAPQ.