Démesure est présentement à l'affiche au festival Montréal en lumière.

Ça bouge pour le Théâtre de la dame de coeur

L'année 2016 démarre sur les chapeaux de roue pour le Théâtre de la Dame de Coeur. Pour son 40e anniversaire, l'établissement présentera au public une toute nouvelle production estivale, en plus de faire une présence remarquée, ces jours-ci, au populaire festival d'hiver Montréal en lumière.
<p>La prochaine production estivale à Upton s'intitulera <em>Les Géants de l'Étang</em>.</p>
«Quand on est dans la création, c'est vraiment agréable. C'est l'fun de commencer notre 40e année comme ça», se réjouit le grand patron de la Dame de Coeur, Richard Blackburn.
Ce dernier se fait plutôt discret au sujet du nouveau spectacle qui sera présenté à Upton du mercredi au dimanche, entre le 6 juillet et le 20 août. Tous les détails seront dévoilés lors d'une conférence de presse prévue le 16 mars prochain.
On sait toutefois qu'après avoir présenté, en 2014 et 2015, Le Plieur d'avion, qui traitait joliment de l'autisme et des troubles envahissants du développement, voilà que l'établissement abordera un thème plus léger, avec son spectacle Les Géants de l'Étang. M. Blackburn parle d'une production «plus humoristique, moins sérieuse, à plus grand déploiement, avec beaucoup d'action».
«Il y aura également des interventions dans la salle», promet-il.
Sur le site web du théâtre, où les billets sont déjà en prévente, on décrit Les Géants de l'Étang comme une aventure démesurée, dans un étang où règne l'anarchie. Les spectateurs y verront une chenille aussi méchante que gigantesque, des papillons qui veulent se changer en fourmis, des appâts qui narguent les poissons, des oiseaux et surtout, trois chenilles en quête d'un meilleur destin.
Démesure à Montréal
Habitué de faire voyager ses marionnettes géantes, le théâtre de la Dame de Coeur présente par ailleurs le spectacle Démesure ces jours-ci au festival Montréal en lumière.
C'est l'organisation montréalaise elle-même qui a invité la Dame de coeur à créer un spectacle extérieur à grand déploiement pour la durée du festival.
«On voulait présenter quelque chose d'amusant et d'impressionnant. On a décidé de parler de la météo. Il y a beaucoup de drôlerie et de confusion autour des unités de mesure. D'où le titre, Démesure», explique M. Blackburn, en précisant qu'une quinzaine d'employés sont monopolisés pour cette production de 22 minutes.
Les visiteurs qui se pointent à la Place des festivals y font la connaissance de Celsius et de Fahrenheit, deux visages surdimensionnés qui, dans un décor de château géant, engagent un duel de titans, entourés d'autres marionnettes.
Créée sur plusieurs mois par l'équipe de la Dame de Coeur, écrite par Claude Montminy, soutenue par une bande sonore originale et beaucoup de multimédias, Démesure s'adresse tant aux enfants qu'aux adultes, note Richard Blackburn.
Cette série de 16 représentations gratuites, amorcée jeudi, se poursuivra aujourd'hui à 14 h et 19 h, jeudi et vendredi à 19 h et 20 h, le samedi 27 février à 14 h, le jeudi 3 mars à 19 h et 20 h, le vendredi 4 mars à 19 h et 20 h et le samedi 5 mars à 14 h et 19 h.
Si le budget de Démesure n'a pas été révélé, M. Blackburn avoue qu'il s'agit d'un «contrat important» pour son entreprise.
Le Théâtre de la Dame de Coeur profite également de sa présence à la Place des festivals pour offrir, sous un chapiteau chauffé, des blocs d'animation sur l'univers des marionnettes.