Le chanteur américain Chase Rice

Brome, la nouvelle mecque du country

Pour la toute première mouture du Festival New Country Brome, les organisateurs ont fait le choix de démarrer sur les chapeaux de roue.

Pas moins de 15 000 amateurs sont attendus sur l’immense site extérieur de l’Expo Brome, où on leur offrira des artistes d’ici et d’ailleurs qu’ils connaissent bien. Chase Rice, Jess Moskaluke, Matt Lang, Paul Brandt, Tebey, Aaron Goodwin, Meghan Patrick, le groupe canadien The Chris Buck Band, l’Australien Wayne Law, deux anciens participants de La Voix — Jordan Lévesque et Sule —, et plusieurs autres noms de la planète new country monteront sur l’une ou l’autre des trois scènes du festival du 26 au 28 juillet prochain.

«Le new country a un côté plus pop que le country. C’est la musique du bonheur, enjouée et entraînante. Je pense que le monde a besoin de cela en ce moment!», affirme la promotrice, Shantal Bourdelais, dont l’équipe est à l’origine d’autres événements d’envergure. La dame est tellement convaincue de l’attrait du new country sur le public «des 24 à 40 ans» que son organisation s’est engagée pour plus d’une année à Brome. «Ce n’est pas un coup d’épée dans l’eau», assure-t-elle.

Saloon pour faire la fête, camions de rue, kiosques alimentaires, bars et animation seront offerts sur place pour divertir les festivaliers. Car à l’image des grands festivals ontariens Boots and Hearts et Music in the Fields, les participants sont invités à s’installer sur le site pour le week-end, en caravanage ou en camping, pour vivre pleinement l’expérience d’immersion. On a même prévu des box pour les chevaux... www.festivalnewcountry.com