Les musiciens Matthieu Latreille et Francine Nguyen-Savaria

Aoedé: des concerts classiques à Granby

Une nouvelle série de rendez-vous attend les amateurs de musique classique cet hiver à Granby. Les six concerts Aœdé prendront place au cœur de l’église Unie le premier dimanche de chaque mois, de novembre à avril prochain.

L’initiative est celle d’un couple d’organistes professionnels montréalais, Francine Nguyen-Savaria et Matthieu Latreille, qui offre le même type de récitals à Belleville en Ontario depuis cinq ans.

Tous deux souhaitaient présenter les concerts Aœdé au Québec. Leur choix s’est arrêté sur l’église Unie.

« C’est presque un hasard. On cherchait un endroit joli, charmant et intime. On cherchait aussi un orgue à tuyaux bien entretenu. Et il ne semblait pas y avoir à Granby une telle série de concerts établie. On fait donc un essai cette année », explique Mme Nguyen-Savaria en soulignant que Granby et Belleville partagent plusieurs points en commun au plan démographique et culturel.

Le duo lancera le bal le 3 novembre par un concert d’orgue en hommage à Jean-Sébastien Bach et Louis Vierne. Les deux musiciens se relaieront pour jouer des pièces parfois connues, parfois moins.

« Le lien entre tous les récitals, c’est l’orgue, qui sera utilisé chaque fois », fait remarquer la dame.

Elle et son partenaire seront d’ailleurs de retour ensemble le 1er décembre pour livrer de façon théâtrale un Conte de Noël mariant le récit de Charles Dickens à des chants traditionnels et à un répertoire d’orgue.

Lors des quatre autres spectacles, ils accompagneront un musicien soliste. « Ce sont tous de jeunes musiciens professionnels de grand talent avec qui ont avait envie de travailler », laisse entendre Francine Nguyen-Savaria.

Il sera ainsi possible d’entendre, tour à tour, la hautboïste Mélissa Tremblay (5 janvier), le tromboniste Jean-Mathieu (2 février) et le violoncelliste Dominique Beauséjour-Ostiguy (1er mars).

La série prendra fin le 5 avril par un concert célébrant le 250e anniversaire de naissance de Beethoven. Pour l’occasion, l’organiste Christophe Gauthier se joindra à Mme Nguyen-Savaria et M. Latreille. Sur une transcription de la Cinquième Symphonie, le trio ira jusqu’à partager le même banc. « Il ne restera pas trop d’espace ! », lance la musicienne en rappelant la complexité d’un tel exercice.

Après chaque concert, qui s’adresse à un large public, les musiciens iront à la rencontre des mélomanes.