Cette photo montre Andréanne lors d’une rencontre avec The Cranberries en 2012.

Andréanne A. Malette et l’inspirante Dolores

Parmi la flopée d’hommages qu’a suscitée le décès de la chanteuse de The Cranberries, celui d’Andréanne A. Malette était particulièrement­ senti.

Lundi, sur sa page Facebook, la chanteuse granbyenne a écrit ce mot pour exprimer son chagrin: « Ce petit message m’est encore plus précieux aujourd’hui ! Une de mes grandes idoles s’éteint. J’ai la gorge serrée et les yeux dans l’eau. Dolorès O’Riordan fait partie de ces quelques artistes qui m’ont grandement inspirée à chanter haut et fort qui je suis ! Je suis rarement sans mot, mais là... »

Le message auquel elle fait référence, c’est une courte vidéo que l’équipe de Star Académie lui avait présentée, lors de sa participation à l’émission en 2012. On y voyait Dolores O’Riordan­ s’adresser directement à Andréanne pour lui souhaiter bonne chance dans la compétition. La chanteuse la félicitait notamment pour sa « très belle voix » et affirmait qu’elle avait un bel avenir devant elle. 

La jeune femme avait du même coup reçu un laissez-passer pour assister au concert des Cranberries, le 8 mai de la même année, avec le privilège de rencontrer le groupe en coulisses à la fin du spectacle.

Chose qu’elle a faite, accompagnée d’une amie musicienne. « La rencontre a été très brève, mais je me rappelle qu’elle m’avait félicitée et qu’elle avait été bien sympathique. On avait pris une photo ensemble. »

Depuis sa jeunesse, Andréanne A. Malette a chanté le succès Zombie des Cranberries un nombre incalculable de fois. « J’aimais la voix de Dolores, tellement typique. Quand j’ai com mencé à chanter — en anglais —, on me disait souvent que ma voix lui ressemblait. C’était pour moi un super beau compliment, dit-elle. Je me rappelle avoir déjà chanté Zombie dans un karaoké à l’université ; j’avais reçu un standing ovation ! »

En apprenant la nouvelle, lundi, le premier réflexe d’Andréanne a été de sortir sa guitare électrique, juste pour le plaisir, et de jouer une composition (mashup) à partir de Zombie, Salvation et One of Us. « Ironiquement, ça prenait tout son sens. »