Dès qu'Isabelle Boulay a réitéré son regret de ne pas s'être retournée pour Amos J. aux auditions à l'aveugle, on pouvait parier, sans trop de risques de se tromper, qu'Amos allait poursuivre son parcours à La Voix.

Amos J. poursuit son chemin à La Voix

Dès qu'Isabelle Boulay a réitéré son regret de ne pas s'être retournée pour Amos J. aux auditions à l'aveugle, on pouvait parier, sans trop de risques de se tromper, qu'Amos allait poursuivre son parcours à La Voix, peu importe le choix de Marc Dupré. Et c'est exactement ce qui s'est produit, dimanche soir.
Marc Dupré a, non sans hésitation et après avoir consulté son mentor Corneille, préféré Maxime Desrosiers au Bromois à la suite de leur inter­prétation de R'viens pas trop tard, de Zébulon. Et Isabelle Boulay n'a pas, quant à elle, hésité à sauver l'homme de 35 ans de l'élimination.
« Tout est pardonné, Isabelle, je t'adore, je t'aime », a réagi le principal intéressé sur scène, visiblement très heureux.
« C'est un gars terriblement attachant, humain, et ça s'entend dans sa voix », a souligné sa nouvelle coach, secondée par son mentor, Paul Daraîche. « Je suis tellement content que tu l'aies sauvé, celui-là, qu'il ne parte pas », a-t-il dit.
Soul, rock et attitude
Isabelle Boulay a été la seule à préférer Amos Joannides à Maxime Desrosiers. Tout comme Marc Dupré, Éric et Pierre Lapointe penchaient tous deux pour le chanteur du groupe Mordicus­ - qu'on a connu en 2010 au Festival de la chanson et qui est revenu à Granby une fois puis une autre depuis.
Pierre Lapointe a néanmoins apprécié l'attitude rock et la « façon très masculine de chanter » d'Amos. Marc Dupré a pour sa part souligné le soul dans sa voix. « Tu es un gars hyper naturel sur scène, avec ta guitare, tu es un musicien incroyable », a-t-il également dit, avant de préférer le Chicoutimien pour « son timbre de voix unique et son originalité ».
Quoi qu'il en soit, Amos J. a obtenu des mains d'Isabelle son laissez-passer pour la prochaine étape, les Champs de bataille, voire les Directs. « Ça, c'est bizarre ! », a-t-il lâché en entrant en coulisses. Faudra lui demander pourquoi...