L’auteure-compositrice-interprète de Saint-Paul-d’Abbotsford ne fait pas que changer de nom; elle nous présentera aussi du nouveau matériel, alors que sortira son album<em> Le Tournant</em> le 16 octobre prochain.
L’auteure-compositrice-interprète de Saint-Paul-d’Abbotsford ne fait pas que changer de nom; elle nous présentera aussi du nouveau matériel, alors que sortira son album<em> Le Tournant</em> le 16 octobre prochain.

AMÉ devient Amay Laoni

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
On l’a découverte sous son vrai nom: Amélie Larocque. Puis sous un prénom amical: AMÉ. C’est désormais sous un nom d’artiste qu’elle désire poursuivre sa carrière. Place, donc, à Amay Laoni.

«C’était un risque à prendre, de changer de nom pour une deuxième fois en aussi peu de temps, concède celle qui avait adopté le diminutif AMÉ il y a à peine plus de deux ans. Mais c’était un risque calculé.»

«J’avais l’impression que mon ancien nom manquait de finesse, qu’il ne définissait pas mon projet ni mon identité artistique. Et puis, avec un nom aussi court et aussi commun, c’était très difficile au niveau de la traçabilité sur Internet. Je crois qu’avec un nom unique comme Amay Laoni, ma direction semble plus claire, et que je vais mieux me positionner», explique celle qui ne cache pas avoir des visées pour l’Europe et peut-être même un projet anglophone.

«Je suis une fille de feeling, et tout me disait de ne pas avoir peur d’y aller. J’ai vraiment confiance», ajoute-t-elle encore.

Nouveau nom, nouvel album

Mais l’auteure-compositrice-interprète de Saint-Paul-d’Abbotsford ne fait pas que changer de nom; elle nous présentera aussi du nouveau matériel, alors que sortira son album Le Tournant le 16 octobre prochain. «Le style musical reste sensiblement le même, à savoir de l’électro-pop, mais j’ai évolué là-dedans», expose celle qui nous avait servi Sa couleur en 2018.

«Ma musique est un peu plus champ gauche dans certaines chansons, poursuit-elle. Il y a plus de poésie, de mystère. J’en ai encore des plus radiophoniques; je suis une fille de hook, j’adore les vers d’oreille. Mais je dirais que je suis allée plus loin dans ma création et dans l’unicité de mon projet.»

À vrai dire, Le Tournant devait sortir au printemps, sous le nom d’AMÉ. Mais comme pour bien d’autres projets, celui-ci a été retardé par la pandémie. «C’est une bonne chose, finalement», note l’artiste de 33 ans.

Déjà, on a pu entendre Un fil et Ça va, deux extraits de sa prochaine offrande, sur les ondes radiophoniques. Depuis hier, on peut également découvrir Arbre, première chanson présentée sous son nouveau nom et qui «définit très bien le côté atypique et champ gauche» qu’Amay Laoni veut explorer davantage, selon ses propres dires.

Il prépare également la table au fil conducteur qui tisse l’essentiel de son nouveau disque. «Je suis beaucoup dans la prise de conscience. Pas dans une quête spirituelle, mais dans celle d’un équilibre parfait entre être groundée et suivre ses rêves, que je trouve parfois et que je perds souvent. On veut tous être heureux et donner un sens à notre vie. C’est juste le langage pour l’exprimer qui change, qui varie entre la religion, la croissance personnelle... ou mes chansons!»

Fragile équilibre

Amélie Larocque ne s’en cache pas: à l’instar de «beaucoup de monde», elle a tendance à faire de l’anxiété si elle ne prend pas soin d’elle. «En 2020, dans notre société de performance, je ne connais personne qui n’en souffre pas à un moment où un autre.»

La course à pied et le yoga lui sont très salvateurs, tout comme se retrouver en nature. Et c’est justement là que lui a été inspiré son extrait Arbre.

« C’est une chanson qui parle de l’équilibre psychique fragile de l’être humain. J’étais dehors pour un cool down après une journée difficile, et j’observais les arbres en me disant qu’ils ne se posaient probablement jamais la question à savoir s’ils étaient dans leur vérité. Je les trouve plus adaptés à la vie que l’humain, et je crois qu’on devrait s’en inspirer», affirme-t-elle, relevant l’image des racines en terre aussi nombreuses que les branches dans les arbres en guise de métaphore de cet équilibre.

Pour atteindre ce dernier, il n’est pas essentiel d’effectuer un virage à 180 degrés, enchaîne-t-elle. Et c’est pourquoi elle a préféré nommer son album Le Tournant plutôt que Changement.

«Le Tournant, ce n’est le titre d’aucune chanson. Et il n’a aucun rapport avec tout ce qui s’est passé dans les derniers mois puisqu’il était déjà choisi avant la pandémie. Je me suis quelque peu inspirée de Loud, qui avait appelé son album Une année record et qui l’a eue. Bref, j’ai choisi un titre qui allait appeler ce que je souhaite projeter. Pas tant dans ma carrière que dans le monde en général, qui en a grand besoin», fait valoir Amay Laoni.

Espérons que l’univers entendra son souhait!