«Le fait que ça fonctionne pour nous, c’est qu’on a du plaisir à faire ça. Et le fait que notre couple dure, c’est qu’on est deux personnes de projets. On a toujours envie de vivre des expériences qui nous nourrissent», affirme la moitié féminine­ du duo, Justine Laberge.

Alfa Rococo : la vie sans limites

Un an après la sortie de L’amour et le chaos, Alfa Rococo fait présentement vivre ce quatrième album devant public. Mais ça n’empêche pas le duo de caresser déjà de nouveaux projets. Parce que les rêves sont omniprésents dans la vie de Justine Laberge et David Bussières.

« À l’automne, on retourne en studio pour entrer en création. On est devant le néant et on replonge. Il y a une part de stress face à ce vide, mais ce que j’aime le plus dans la création, c’est de ne pas me mettre de barrière. C’est l’fun d’essayer des choses sans se limiter. On ne sait jamais au début du processus où cela va nous mener. C’est ça qui est beau, je trouve », fait remarquer la moitié féminine du tandem.

« On essaie toujours de se rappeler qu’à la base, on a commencé à faire ça parce qu’on avait du plaisir à écrire des chansons ensemble, poursuit-elle. Il faut tout le temps retrouver cet état d’esprit pour trouver du sens à ce qu’on fait. Ce n’est pas toujours facile, car on n’est plus dans la naïveté des débuts. Mais on y arrive bien, car chaque fois qu’on travaille ensemble et qu’on voit les résultats en chansons, on n’a pas le choix de retourner dans le plaisir. Parce que c’est ce qu’on aime le plus faire ! »

Maintenant qu’ils sont parents de deux petites filles, ils profitent d’ailleurs du luxe d’avoir un studio à la maison. Dès qu’une idée survient, il leur est facile de la coucher sur papier ou en musique. « Mais les filles n’ont pas le droit d’y aller. Il y a trop de boutons qu’elles ne doivent pas toucher ! »

Avoir des enfants a changé leur quotidien, évidemment, mais aussi leur perception de la vie et du temps qui passe. L’amour et le chaos en fait foi. « On voit un peu nos enfants comme des sabliers et des témoins du temps. Ça va tellement vite. On se rend compte que le temps nous file entre les doigts... Et ça me rappelle chaque jour qu’on n’est pas éternels », glisse-t-elle.

Ils abordent aussi des thèmes actuels comme l’environnement et le climat politique, qui n’ont rien de bien réjouissant, fait remarquer la chanteuse. « Mais au lieu de sombrer dans le pessimisme, on a écrit l’album en y mettant de la lumière. On avait envie que nos enfants apprennent la beauté et l’espoir. »

Longévité

Justine et David célèbrent cette année leurs 15 ans de collaboration musicale et leurs 20 ans d’amour. Le secret de leur longévité? 

« On n’a jamais fait autre chose et on est bien comme ça. Alfa Rococo, c’est notre rêve commun, alors on se comprend. Quand on vit quelque chose, on le partage ensemble. Personne n’est mieux placé que mon chum pour comprendre ce qui se passe dans ma carrière. Le fait que ça fonctionne pour nous, c’est qu’on a du plaisir à faire ça. Et le fait que notre couple dure, c’est qu’on est deux personnes de projets. On a toujours envie de vivre des expériences qui nous nourrissent. »

Parallèlement à leur carrière, David s’occupe notamment du Regroupement des artisans de la musique (RAM), tandis que Justine s’est mise à la peinture, et rêve d’exposer ses œuvres cette année, pour souligner ses 40 ans.

Après des séjours en Europe, Alfa Rococo espère également développer le marché de l’Amérique latine. Leur passage inoubliable au festival international Cervantino au Mexique, en 2015, n’est pas étranger à cette envie de mettre de temps en temps le cap vers le Sud.   

« On essaie de voyager, de faire plein de choses pour trouver l’inspiration et éviter la répétition. »     

En pays de connaissance

En s’arrêtant à Lac-Brome cette semaine, le duo sera en pays de connaissance. Surtout pour Justine, qui se rappelle avoir fréquenté le parc Coldbrook, « derrière la bibliothèque ».

« On avait un chalet à Knowlton quand j’étais jeune et j’allais jouer dans ce parc près du petit pont... Et aujourd’hui, ma mère habite Lac-Brome. »

Malgré toutes ces années de carrière, c’est pourtant la première fois qu’ils y seront pour chanter. 

On y entendra bien sûr les pièces de L’amour et le chaos, agrémentées de plusieurs de leurs succès incontournables. Sur scène, Alfa Rococo sera accompagné de trois musiciens.

Ce type de spectacles au grand air teinte joliment la vie estivale du tandem depuis des années.

« Notre public est très diversifié. On attire autant les familles, les jeunes adultes que les personnes plus âgées. Dans ces spectacles de parcs, l’ambiance est toujours agréable. Il y a souvent une part de nos fans et aussi des gens qui nous découvrent. Pour nous, c’est parfait de jouer devant un nouveau public, pas seulement les gens qui nous aiment. Depuis le début de notre carrière, on va chercher notre monde un par un », termine Justine.

ENVIE D'Y ALLER ?

Quand: le vendredi 2 août à 17h30

Où: au parc Coldbrook (30 chemin Lakeside), à Lac-Brome

Coût: c'est gratuit