«Je suis simplement reconnaissant d’avoir su durer aussi longtemps dans le milieu», affirme Alain Choquette.

Alain Choquette: défier le temps qui passe

Drôlement magique devait être son dernier spectacle. Mais Alain Choquette n’avait pas dit son dernier mot. Avant de tirer sa révérence pour de bon, il nous revient pour une ultime tournée avec La mémoire du temps, un spectacle en quelque sorte rétrospectif de plus de 35 ans de carrière.

«J’avais de bonnes idées de numéros et de thématiques à aborder. C’est le producteur Éric Young, de La Magie des Stars, qui m’a convaincu d’y aller pour une dernière tournée sur cette thématique qui me fascine tant : le temps», explique le magicien illusionniste à la longue feuille de route.

Le temps... ce concept insaisissable qui fascine «tout le monde», souligne le quinquagénaire.

«Mais on dirait que passé 50 ans, on en prend plus conscience. Peut-être parce qu’il y en a moins devant nous que derrière. La nostalgie embarque, on réalise que notre bagage du passé nous sert dans le présent pour façonner l’avenir, mais on dirait que passé cet âge-là, on se rend soudainement compte que ça a passé trop vite. Comme si dans notre tête, on était encore des adolescents dans des corps de 50 ans.»

La mémoire du temps, c’est donc une raison de se rappeler de bons souvenirs, et un prétexte pour l’étirer, ou le ralentir, pendant un peu plus d’une heure trente. «Le plus beau compliment qu’on puisse me faire après un spectacle, c’est de me dire que le temps s’est arrêté», mentionne d’ailleurs celui qui a amorcé sa tournée à l’automne dernier.

«Et la magie est l’outil idéal pour ça : par définition, ça consiste à prédire des choses dans le futur tout en restant dans le moment présent.»

Fidèle à lui-même, il sollicitera beaucoup le public tout au long de la soirée, l’humour y sera très utilisé, et il y aura place à plusieurs moments d’improvisation.

Mais ce qui distingue cette ultime prestation des précédentes, c’est son côté poétique, dit-on. «Il y aura des numéros très visuels qui iront vraiment chercher l’émotion chez les téléspectateurs», indique le magicien.

«Par exemple, j’aurai avec moi sur scène mon coffre de magie de jeunesse, dans lequel je gardais tous mes tours. C’est l’authentique. On pourra d’ailleurs me revoir dans une vidéo captée sur un 8 mm dans ma chambre d’enfants avec lui. J’y retournerai souvent durant le spectacle...»

Moment présent

Même s’il s’agit de son dernier tour de piste, Alain Choquette soutient ne pas l’aborder ni le vivre différemment de ses autres spectacles. «Je suis simplement reconnaissant d’avoir su durer aussi longtemps dans le milieu», dit-il.

Mais conséquent à la thématique qu’il aborde dans La mémoire du temps, il dit profiter de chaque instant, et vivre un jour à la fois, un bonheur à la fois, dans le moment présent.

Remarquez, il n’en est qu’aux tout débuts de cette dernière tournée. Peut-être prendra-t-il davantage conscience de la fin imminente dans quelques années.

«J’en ai encore pour sept ou huit ans avec ce spectacle-là, et il n’est pas dit que je ne remonterai pas sur scène après, sans faire de grande tournée», avance-t-il.

La mémoire du temps est donc peut-être une tournée d’adieu, mais ce n’est fort probablement qu’un au revoir au public qui lui est cher depuis les années 1990...

ENVIE D'Y ALLER ? 

Quand : le vendredi 5 avril à 20 h

 : au Palace de Granby

Billets : www.ovation.qc.ca