La toute première entente triennale concernant la création d’un programme d’échanges d’artistes entre le Québec et le Maroc a été entérinée jeudi, à Rabat.

Adélard ouvre ses portes au Maroc

Adélard, située à Frelighsburg, deviendra la première résidence québécoise à accueillir des artistes marocains dans le cadre du nouveau programme d’échanges d’artistes et d’ateliers-­résidences en arts visuels et bande dessinée entre le Québec et le Maroc.

La toute première entente triennale en ce sens a été entérinée jeudi, à Rabat, par la présidente-­directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), Anne-Marie Jean, et le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc, Abdel-Ilah Afifi.

L’entente, qui s’échelonne jusqu’en 2022, permettra à un artiste québécois de séjourner deux mois, entre juin et septembre, à l’Institut national des Beaux-Arts de Tétouan, dans le nord du Maroc, et à un artiste marocain d’être accueilli à son tour au centre artistique Adélard.

« Nous sommes très heureux d’être associés à ce premier accord et de la confiance du Conseil des arts et des lettres du Québec et du ministère de la Culture du Maroc. Nous avons bien hâte d’accueillir les artistes marocains et de proposer une multitude d’activités en marge de leur présence à Frelighsburg », soutient Sébastien Barangé, cofondateur et président de la résidence de Frelighsburg.

Cette annonce a été faite dans le cadre de la mission en cours en Tunisie et au Maroc de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Nadine Girault.