L’ancien directeur général et artistique du Théâtre Lac-Brome, Dominique Boulianne.

À la recherche d’un nouveau DG au Théâtre Lac-Brome

Le Théâtre Lac-Brome est à la recherche d’une nouvelle personne pour occuper les responsabilités de directeur général et directeur artistique de l’organisme. Le théâtre souhaite profiter de l’occasion pour recentrer ses activités sur sa mission de base en augmentant le contenu théâtral et les présentations en anglais.

L’ancien directeur général et artistique Dominique Boulianne a quitté le navire en bon terme, assure Sophie Harnois, membre du comité d’administrateur du théâtre et chargée de l’embauche d’une personne pour le remplacer.

M. Boulianne était en poste à l’automne dernier en remplacement de Nicholas Pynes qui était demeuré près de trois décennies à la tête du théâtre.

« Évidemment le CA espérait que M. Boulianne reste en place davantage de temps, mais nous comprenons sa décision », assure Mme Harnois.

Nouveau contenu

Le comité administrateur souhaite profiter de l’occasion pour ajuster le contenu à la mission originale du théâtre, soit d’offrir une vitrine à la culture anglophone de la région.

« Nous sommes un théâtre anglophone à l’origine, ça continue de faire partie de la mission d’avoir du contenu en anglais ou bilingue. Il faut répondre aux besoins de tous les publics », explique Sophie Harnois.

Le contenu francophone qui permet de toucher un plus large public continuera de trouver sa place dans la programmation du théâtre.

Perle rare

Sophie Harnois est à la recherche d’une « perle rare » pour combler le poste.

« Dans un monde idéal, le candidat continuerait d’occuper les deux volets : la direction générale et artistique, mais on pourrait fonctionner avec des pigistes pour la direction artistique. On aimerait que ce soit quelqu’un qui ait de solides connaissances de gestion tout en connaissant bien le milieu artistique », ajoute-t-elle.

Développement

Le Théâtre Lac-Brome est toujours en développement et doit se faire connaître davantage pour augmenter son rayonnement, note Sophie Harnois.

La programmation du théâtre est complétée jusqu’à la fin de l’année.

Le CA souhaite toutefois que le remplaçant de M. Boulianne entre en poste « dès que possible ».

Le théâtre emploie trois employés.