Le sonorisateur Steph G Dubé présente 50 Cycles.

50 Cycles de Stéphane G Dubé: un album aux sonorités électros

Pour souligner ses 50 ans, Stéphane G Dubé a eu envie de marquer le coup. Et de se faire plaisir en grand. Le 6 septembre, jour de son anniversaire, il lancera donc 50 Cycles, un album de musique électronique instrumentale.

Le Granbyen, qui vit de sa musique depuis au moins 25 ans, a touché à de nombreux « trucs » dans le domaine au fil des ans — il a notamment été concepteur visuel, DJ et musicien —, mais a fait son nom et sa réputation à titre d’ingénieur de son. Par les temps qui courent, il collabore avec Jean-Pierre Ferland, Daniel Lemire et Marie Denise Pelletier.

Tout a commencé, rappelle-t-il, au Festival international de la chanson de Granby où il a fait la rencontre de Luc De Larochellière, dont il est devenu le sonorisateur.

Mais parallèlement à son métier, c’est la composition musicale qui le passionne. « Je travaille surtout en musique francophone, mais j’ai toujours tripé sur la musique électronique », explique celui qui avait proposé un premier album il y a 15 ans, mais à distribution très limitée.

« Là, c’est la première fois que je présente officiellement un album, que je le lance sur les réseaux sociaux », ajoute Steph G Dubé, qui l’a enregistré et produit dans son propre studio à Granby.

Le résultat, qui a nécessité trois ans de travail, compte 16 pièces, dont quatre interludes sur le thème de la musique de film. Réalisé en grande partie à l’aide de synthétiseurs, on y entend également de vrais instruments.

« Au fil des années, j’ai développé mon style, je me suis créé une signature propre à ma personnalité musicale », note-t-il, en disant bien maîtriser toutes les subtilités techniques de la musique électronique.

Voyage musical

M. Dubé décrit son nouveau projet de voyage musical éclectique aux sonorités complexes de styles « tech house, électronica et ambiant ». À l’écoute, on plonge en effet dans un univers planant, tantôt favorable à la détente, tantôt électrisant, avec des titres comme Suprémacie, Renaissance, Full Moon, Madame Hope et Ascension.

« Ce sont des tranches de vie qui composent cet album que je voulais faire pour mes 50 ans. Je pense que mon travail a atteint une certaine maturité. Je propose quelque chose de différent et j’en suis fier. »

Le compositeur avoue d’emblée qu’il ne s’agit pas là d’un projet à vocation commerciale. « Je ne vise rien en particulier. Je le fais par pure passion, en souhaitant que les gens reconnaissent la qualité artistique de 50 Cycles. Et puis, j’aimerais bien que ça m’ouvre la porte à l’univers de la musique de film... »

50 Cycles sera en vente sur stephgdube.bandcamp.com à partir du 6 septembre.