Benjamin Déziel, Patrick Golau, Martin Gougeon et Andrée-Anne Lacasse vous invitent à un road trip qui sort de l’ordinaire avec la pièce Prochaine sortie, présentée tout l’été au théâtre de l’Ancien presbytère.

« Un méchant tour de manège » à l’Ancien presbytère

Êtes-vous prêts à prendre la route ? Cet été, les comédiens du théâtre de l’Ancien presbytère vous invitent à embarquer avec eux dans un road trip à la destination bien précise : celle du bonheur !

« On veut tous être heureux. C’est probablement l’affaire la plus universelle. Mais il passe par quoi, ce bonheur ? Dans Prochaine sortie, on l’explorera à plusieurs niveaux — amoureux, spirituel, etc. », laisse savoir Martin Gougeon, rencontré cette semaine avant une répétition avec sa troupe.

Prochaine sortie, c’est l’histoire de Sophie, une enseignante du primaire de 35 ans, célibataire, qui du jour au lendemain, ressent le besoin d’aller voir ailleurs. « Elle prend une sabbatique et décide de partir pour un road trip à travers le Québec », raconte le grand manitou du petit théâtre de la rue Saint-Charles.

« En fait, elle cherche à se déstabiliser », poursuit Andrée-Anne Lacasse, qui incarne le seul rôle féminin de la pièce, qu’on a découverte l’an dernier dans la succulente Bienvenue Welcome.

« Elle vivra différentes situations et rencontrera plein de gens qui la confronteront à sa propre vie, ses propres choix », reprend Martin Gougeon.

« Elle va carrément perdre le contrôle », ajoute Patrick Golau, qui revient au jeu après une pause d’un an.

Benjamin Déziel, qu’on a aussi vu sur scène l’an dernier, complète la distribution.

Rythmée
Pour la 18e saison du théâtre de l’Ancien presbytère, Martin Gougeon avait envie de renouer avec l’écriture. Et c’est en solo qu’il a décidé de plonger dans l’aventure. Mais après le succès fulgurant de Bienvenue Welcome, l’an dernier, il admet avoir eu le vertige. « Mais je me suis questionné sur ce que j’avais envie de dire, et dès que je suis embarqué dans le travail, ça s’est tassé », dit-il.

Ce scénario, il l’a écrit en pensant à Andrée-Anne Lacasse pour interpréter sa Sophie. « J’ai eu un immense coup de cœur pour cette comédienne, et je la voyais tellement dans tout ce que faisait ou disait le personnage ! »

La jeune femme originaire de Saint-Pie porte littéralement la pièce sur ses épaules puisqu’elle est sur scène du début à la fin, indique-t-il. Les trois gars campent pour leur part une panoplie de personnages différents, rencontrés dans les divers lieux où elle s’arrêtera en chemin. « En ce sens, on retrouve un peu la structure d’une œuvre à sketchs, mais ayant une trame narrative continue », fait remarquer Benjamin Déziel.

« En étant un peu moins dans le sketch, on peut toutefois se permettre des moments plus tendres. On n’est pas obligé d’être dans le punch aux six minutes », précise Martin Gougeon, qui signe également la mise en scène avec Maxime de Munck.

La pièce ne manque pas de rythme pour autant, avertissent-ils tous. Louis-François Grenier, qui a servi de script-éditeur, l’aurait même qualifiée de « méchant tour de manège ».

Un gros défi
Évidemment, le gros défi scénique ici aura été de transformer les décors au gré des kilomètres parcourus. De passer de la ville à la campagne à un « bar miteux du fin fond de la Gaspésie », entre autres. Pour faciliter la chose, le metteur en scène a fait usage de projections vidéos. On vous dit tout de suite que ce ne sera toutefois pas fait de façon conventionnelle...

Alors, embarquez-vous ?

Prochaine sortie sera présentée à l’Ancien presbytère du jeudi au samedi, du 28 juin au 25 août. Les billets seront mis en vente à compter du mardi 5 juin.