Zoélie Courtemanche, le «bébé pressé» que Le Plus a eu le privilège de rencontrer peu de temps après sa naissance inusitée en mars 2016, a aujourd'hui dix mois.

Zoélie Courtemanche: Le «bébé pressé» a aujourd'hui dix mois

Une vraie cascadeuse. Une petite «cowboy». Un bébé qui grouille. C'est en ces termes que Martin Courtemanche décrit sa fillette de dix mois. Pas surprenant quand on connaît l'histoire de sa naissance. Le 17 février 2016, Zoélie venait au monde sur le siège passager de la voiture de son père !
L'année 2016 a commencé en force à l'hebdo Le Plus avec la publication de la joyeuse aventure vécue par Marie-Josée Lamarre et Martin Courtemanche le matin du 17 février.
« Ça a été la journée la plus intense de ma vie », n'a pas caché le papa qui, deux semaines auparavant, avait aidé sa conjointe à accoucher de leur deuxième enfant, dans son auto, sur le chemin menant à l'hôpital.
Le couple de Saint-Césaire a vu sa fillette se pointer le bout du nez à vitesse grand V dans le stationnement de Maskatel, à Saint-Hyacinthe. 
« Une méchante affaire ! », avait souligné Marie-Josée, encore surprise, deux semaines après l'heureux événement.
Bébé en santé 
Aujourd'hui, Zoélie a dix mois. Lorsque Le Plus a appelé à la maison pour prendre de ses nouvelles, la petite venait de quitter avec maman pour sa toute première journée de garderie. « Elle va super bien ! », a annoncé Martin, dit « le héros » !
« Elle se promène à quatre pattes et s'amuse à faire le tour de l'îlot, a-t-il dit, visiblement fier. Elle jase. »
Bien sûr, au cours de l'année, lui et Marie-Josée ont raconté maintes et maintes fois comment Zoélie était venue au monde. « On la raconte son histoire ! , lance-t-il en riant. Ça a été un événement marquant. »
Martin ne cache pas que depuis, sa conjointe se fait un malin plaisir de dire aux femmes rendues au terme de leur grossesse de ne pas s'inquiéter : avec son homme dans la place, elles peuvent accoucher en toute confiance !
« Je suis devenu l'accoucheur de service ! », rigole-t-il.
S'il avait à intervenir de nouveau, Martin le ferait. « Suffit de garder son sang-froid, insiste-t-il. Avec Marie-Josée, ça a bien été, car personne n'a paniqué. »
En plus de son baptême de la garderie, Zoélie allait également vivre son baptême de l'avion quand Le Plus s'est enquis d'elle. Avec ses parents et son grand frère Louvic, elle se préparait à partir pour le Mexique. 
Vite et active comme elle est, il est clair qu'elle y est tombée sous le charme du rythme des mariachis !