Geneviève Gallant, directrice, entraîneuse et chorégraphe à l'École de danse Tendanse, entourée des membres de T.ACOS (dans le désordre) avant les demi-finales : Mélia Daigle, Alycia Gamache, Alexia Nombo, Maé-Lee Rufiange, Lahaina Boutin, Romy Perriau, Léa Morin et Laurianne Provost.

Une expérience unique pour T.ACOS

L'aventure aux allures olympiennes de la troupe T.ACOS au World Hip Hop Dance Championship, qui se tenait en Arizona, s'est terminée en demi-finales la semaine dernière. Une expérience unique d'où les jeunes danseuses reviennent grandies et remplies de fierté.
« Ça a été une super belle aventure, a avoué Geneviève Gallant, directrice de l'école, entraîneuse et chorégraphe, attrapée lors d'un transfert à Détroit à son retour de l'Arizona. C'est toujours intense ce genre de compétition-là ! On travaille fort tout l'été. On a appris énormément. Les filles ont super bien fait. On est contentes et fières. »
La troupe, composée de huit jeunes danseuses, s'était qualifiée pour les demi-finales en accédant à la 21e place, alors que 23 groupes étaient retenus sur 46 dans la catégorie junior. Elle a offert une performance à couper le souffle, celle-ci étant retransmise en direct sur les réseaux sociaux. Les jeunes filles tentaient ainsi de reproduire l'exploit de la troupe T.EENAGERS, qui avait raflé l'or dans sa catégorie lors des finales à Las Vegas, l'an dernier.
« On a décidé de jouer le tout pour le tout, dévoile toutefois Geneviève Gallant. Vingt-quatre heures avant les demi-finales, j'ai tout viré de bord pour aller chercher d'autres points ! C'était intense, mais les filles ont super bien fait. »
Quatre ans de travail avaient été nécessaires à T.EENAGERS pour accéder au World Hip Hop Dance Championship en 2016. La troupe T.ACOS, elle, s'est qualifiée à sa première tentative. « Les filles n'ont pas du tout le même parcours. C'est très différent, insiste Mme Gallant. Déjà qu'elles se classent cette année, c'était énorme. Moi, j'allais là-bas sans attentes et je reviens très fière d'elles. »
Olympiques du hip hop
Du 7 au 12 août derniers, le World Hip Hop Dance Championship a réuni les meilleurs danseurs de hip hop de partout à travers le monde. Au total, 227 troupes se sont affrontées, et ce, dans quatre catégories différentes. La catégorie junior, dans laquelle performait T.ACOS, comptait
46 équipes, dont trois du Canada. T.ACOS était la seule équipe du Québec.
Côtoyer toutes ces équipes venues de partout sur la planète, c'est ce qui a le plus impressionné Lahaina Boutin, membre de T.ACOS. « C'était une expérience incroyable de voir toutes ces équipes et leur talent,
a-t-elle écrit sur Instagram. Là-bas, j'ai appris qu'il fallait toujours persévérer et travailler fort pour atteindre ses buts. »
Quant à Romy Perriau, c'est l'ambiance qui l'a renversée. « C'était formidable, a partagé la jeune danseuse par courriel. Il y avait des battles de danse partout et tout le monde dansait, tout le temps. Sur scène, le feeling était aussi formidable. On se sentait bien et à notre place. Toutes les équipes étaient tellement impressionnantes, c'était fou d'être là avec eux ! »
« Avec le bagage qu'elles ont accumulé cet été, les filles de T.ACOS ne sont plus les mêmes petites filles qu'avant, a fait remarquer leur entraîneuse et directrice. Elles ont beaucoup grandi. »
Tendanse amorcera sa 13e saison de cours cet automne.
En collaboration avec Maëlle Lacroix