Michèle Kramer connaît une année qu'elle qualifie «d'exceptionnelle». Ci-bas, l'oeuvre primée, Le jardin de Vincent.

«Un grand moment dans ma carrière»

De son propre aveu, elle connaît une année «absolument exceptionnelle». Après avoir été primée en Roumanie au printemps, Michèle Kramer vient de remporter rien de moins que le premier Grand Prix du gala annuel du Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec, catégorie florale, la plus haute distinction remise par l'organisme.
«C'est un grand moment dans ma carrière, c'est clair, lance la Granbyenne, rencontrée à son atelier hier matin. Même après toutes ces années, je suis encore émue quand la qualité de mon travail est reconnue.»
Michèle Kramer a été récompensée pour Le jardin de Vincent, une oeuvre peinte à l'huile où l'artiste démontre encore une fois son grand amour pour la nature.
«J'ai commencé à peindre ce tableau pendant un symposium, devant public, au cours de l'été. Et je l'ai terminé plus tard dans mon atelier. Même si j'ai été totalement surprise de recevoir le premier Grand Prix, c'est une oeuvre dont je suis très fière.»
Tous les détails dans notre édition de mercredi